1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Évasion à la prison de Périgueux : après neuf jours de cavale, le fugitif interpellé à Toulouse
1 min de lecture

Évasion à la prison de Périgueux : après neuf jours de cavale, le fugitif interpellé à Toulouse

Le détenu de 22 ans s'était échappé dans la nuit du 30 au 31 août en écartant les barreaux de sa cellule avec un pied de table.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Florine Boukhelifa & AFP

Fin de cavale. Un détenu qui s'était évadé de la prison de Périgueux fin août en écartant les barreaux de sa cellule a été interpellé à Toulouse vendredi, puis placé en détention, a-t-on appris samedi 10 septembre auprès du parquet de Périgueux.

Le fugitif, âgé de 22 ans, a été interpellé après neuf jours de cavale par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) dans un appartement à Toulouse, après avoir été localisé par les enquêteurs de la police judiciaire de Périgueux, a indiqué le parquet, confirmant une information de France Bleu Périgord.

Condamné à deux ans de prison en mars dernier pour cinq affaires de "délits routiers, de produits stupéfiants, de violences et outrages", le jeune homme a été placé en détention et sera transféré "sous quatre jours" en Dordogne pour être présenté devant le juge d'instruction chargé de l'enquête.

Selon une source proche de l'enquête, ce détenu de "petit gabarit" s'était échappé dans la nuit du 30 au 31 août de la maison d'arrêt de Périgueux, en écartant "avec un pied de table les barreaux de sa cellule". Il avait également trompé la vigilance des gardiens en glissant en boule des vêtements sous ses draps pour faire croire qu'il dormait.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire