1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Euromillions : un joueur attaque la FDJ en justice après avoir perdu 46 fois
2 min de lecture

Euromillions : un joueur attaque la FDJ en justice après avoir perdu 46 fois

VU DANS LA PRESSE - Un joueur mécontent de l'Euromillions a décidé d'attaquer en justice la FDJ après avoir joué 46 fois sans gagner.

Une grille de l'Euromillions. (Illustration)
Une grille de l'Euromillions. (Illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Camille Guesdon

Un joueur de l'Euromillions a attaqué la Française des jeux en justice pour perte de chance. La loterie nationale fait face à un client mécontent qui remet en cause l'intégrité des tirages. Le plaignant a observé une irrégularité dans l'attribution de ses codes My Million et est persuadé d'être victime d'une injustice. Il a ainsi décidé d'attaquer en justice la FDJ en demandant un dédommagement de 4,6 millions pour perte de chance, indique Capital.

Ce joueur a remarqué que l'attribution des codes My Million n'était pas systématiquement aléatoire. Dans certaines situations, les numéros se suivent. Le code My Million est généralement attribué au hasard par la FDJ, dans une série alphanumérique de 2 lettres comprise entre AA et ZZ, suivie de 7 numéros. Cependant, il y a une exception. Si une personne joue une combinaison de plus de 10 numéros à l'Euromillions, la série est différente

La FDJ n'a pas donné d'explication

Selon Matthieu Escande, avocat spécialisé en droit du jeu, son client "a remarqué que lorsqu’il jouait des combinaisons, on lui attribuait systématiquement un code My Million situé dans l'intervalle VV et ZZ". Or, les joueurs qui remplissent une grille individuelle obtiennent systématiquement un numéro My Million compris entre AA et VV. Il existe donc deux types de codes My Million, les codes des grilles individuelles (entre AA et VV) et ceux des combinaisons (entre VV et ZZ).

Pour expliquer cette différence de traitement entre les joueurs, la FDJ indique que "la présentation des codes répond à des nécessités techniques d'affichage et d’impression sur les reçus de jeu". Cela signifie donc qu'elle procède de cette façon pour éviter de gaspiller du papier en imprimant sur des tickets à rallonge, des numéros trop différents. Cependant, cette pratique s'effectue aussi en ligne, alors que la version numérique du jeu n'a pas besoin d'impression du ticket. Pour l'heure, la FDJ n'a pas donné d'explication sur cet élément. 

Condamné à verser 3.000 euros de dommages et intérêts à la FDJ

À lire aussi

Le plaignant a joué 46 fois à l’Euromillions pour vérifier son hypothèse. Après avoir assigné la FDJ devant le tribunal de grande instance de Nanterre en novembre 2017, l'homme a été débouté pour motif que la loterie nationale appliquait le réglement. Le jugement a été le même devant la Cour d'appel de Versailles, le mardi 15 juin. Le joueur a été condamné à verser 3.000 euros de dommages et intérêts à la FDJ pour procédure abusive.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/