2 min de lecture Espagne

Espagne : une mère de famille se suicide après la diffusion d'une vidéo intime

Acculée par la diffusion massive d'une vidéo d'elle à caractère pornographique sur le WhatsApp de son entreprise, une employée madrilène s'est suicidée samedi 25 mai.

Façade de l'entreprise Iveco qui employait Veronica à Madrid
Façade de l'entreprise Iveco qui employait Veronica à Madrid Crédit : Capture d'écran/ Google Maps
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Elle s'appelait Verónica. Âgée de 32 ans, cette mère madrilène de deux enfants a mis fin à ses jours après la diffusion d'une vidéo intime auprès de son entourage professionnel et familial sans son consentement. 

Le film montrant des ébats sexuels de la jeune femme a été diffusé massivement parmi les 2.500 salariés de l'entreprise Iveco de poids lourds dans laquelle travaillait, rapporte Espejo Público, émission de la chaîne espagnole Antena 3. La séquence pornographique, dont la provenance exacte reste encore inconnue, aurait été filmée cinq ans auparavant, selon l'une des employées proche de la victime. Elle a été postée sur un groupe WhatsApp auquel avaient accès 20 salariés

Se répandant "comme une traînée de poudre", raconte cette même source, la vidéo est parvenue jusqu'au mari de Verónica. Cette dernière est "tombée des nues" précise un autre témoin qui précise que la jeune femme était très mal à l'idée que son compagnon visionne les images.

Informée, l'entreprise aurait refusé d'agir

Malgré les efforts de la jeune femme pour "ne pas prêter attention" aux bruits de couloir et aux inconnus venus l'épier sur son lieu de travail, en proie à des crises d'angoisse, elle a dû abandonner son poste. "Elle ne supportait plus la pression, que ce soit ici ou dans son entourage familial", se souvient sa collègue citée par laSexta.

Le média précise par ailleurs que Verónica avait informé les ressources humaines et s'était entretenue avec sa direction, qui lui avait opposé que l'affaire relevait du domaine privé. Interrogés par la presse, ses collègues de bureau ont affirmé que la vidéo était visible de tous, et facile d’accès : "Tous ceux qui le voulaient, comme ceux qui ne le voulaient pas, ont eu accès à la vidéo", certifie sa collègue. 

À lire aussi
Le 25 août 1944, les Parisiens célèbrent la libération de Paris libération
Les infos de 18h - Libération : Paris rend hommage aux soldats espagnols ce samedi soir

Un autre considère que "chacun a une part de responsabilité" dans ce qui est arrivé à la jeune mère, y compris Iveco, qui selon lui a refusé d'agir tout en ayant connaissance des faits. Le syndicat CCOO souhaite dénoncer la société, estimant qu’elle aurait dû activer le protocole anti-harcèlement

Deux anciens amants de Verónica suspectés

Selon les informations de laSexta, un ancien compagnon de Verónica s'est présenté de lui-même dans les locaux de la Guardia Civil, à Madrid. Il est considéré comme le principal suspect dans le cadre de l'enquête ouverte pour retrouver la source du lien transmis aux employés. Après une déposition, il est cependant ressorti libre du commissariat. Aucune charge n'a été retenue contre lui. 

Mais les investigations se poursuivent. Le journal El Mundo affirme que l'attention des policiers s'est également portée sur un autre individu, ex-amant de Verónica, qu'ils suspectent d'être le destinataire originel du fichier, à l'époque de leur relation, cinq ans auparavant. Les enquêteurs supposent que ce dernier, employé d'Iveco, aurait probablement entretenu une liaison épisodique avec la victime, durant quelques mois, alors qu'elle était séparée de son mari.  

Réunis devant l'entreprise Iveco à Madrid, les employés ont tenu à rendre hommage à leur collègue, certains brandissant des pancartes avec le message "Nous sommes tous Vero".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Suicide Madrid
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797745887
Espagne : une mère de famille se suicide après la diffusion d'une vidéo intime
Espagne : une mère de famille se suicide après la diffusion d'une vidéo intime
Acculée par la diffusion massive d'une vidéo d'elle à caractère pornographique sur le WhatsApp de son entreprise, une employée madrilène s'est suicidée samedi 25 mai.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/espagne-une-mere-de-famille-se-suicide-apres-la-diffusion-d-une-video-intime-7797745887
2019-05-31 16:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/H-HWCS-En0vM7_Ycd8CuRw/330v220-2/online/image/2019/0531/7797746539_facade-de-l-entreprise-iveco-qui-employait-veronica-a-madrid.PNG