1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Éric Zemmour : une enquête ouverte après les violences lors de son meeting
1 min de lecture

Éric Zemmour : une enquête ouverte après les violences lors de son meeting

INFO RTL - Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny à l'issue des débordements qui ont marqué le meeting d'Éric Zemmour à Villepinte.

Des violences ont éclaté à Villepinte, au cours du premier meeting d'Eric Zemmour
Des violences ont éclaté à Villepinte, au cours du premier meeting d'Eric Zemmour
Crédit : Olivier Ubéda, pour Eric Zemmour / AFP
Thomas Prouteau & Nicolas Barreiro

Éric Zemmour tenait son premier meeting dimanche à Villepinte, en Seine-Saint-Denis, lorsque de violents affrontements ont eu lieu à l'intérieur de la salle où se tenait le rassemblement, qui réunissait plus de 10.000 personnes. Des militants de SOS Racisme ont été agressés par des militants du candidat d'extrême droite à la présidentielle, d'après plusieurs vidéos de reporters présents à l'évènement. Plusieurs plaintes ont été déposées par l'association, a indiqué son président Dominique Sopo. Deux journalistes de Médiapart ont également rapporté avoir été agressés et insultés. 

Au lendemain de ces violences, le procureur de Bobigny a ouvert une enquête ce lundi 6 décembre, d'après les informations du parquet communiquées à RTL. Celle-ci a été confiée à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis qui sera chargée d’exploiter les vidéos disponibles et d’enquêter sur " l’ensemble des faits de violence qui pourraient être dénoncés", selon le parquet de Bobigny. 

Par ailleurs, une autre enquête a été ouverte contre l'homme qui s'en est pris à Éric Zemmour à son arrivée dans la salle. Le parquet de Bobigny confirme que cet homme a été placé en garde à vue, sans autre précision à ce stade. D'après nos informations, il est âgé de 27 ans et serait connu pour des faits de droit commun. Éric Zemmour a porté plainte contre lui, a indiqué son avocat à RTL.

Enfin, à l'extérieur du parc des expositions, une soixantaine d'individus ont été interpellés. Le parquet doit décider dans la journée des suites qui seront données pour chacun.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/