1 min de lecture Alerte enlèvement

Enlèvement de Tizio : "Une pulsion paternelle", témoigne le père du nourrisson

Brendan G., le père de Tizio qui avait enlevé son fils hospitalisé à Toulouse le 5 janvier, s'exprime pour la première fois dans une interview accordée au "Parisien".

L'hôpital Purpan à Toulouse, où a été hospitalisée Manuela.
L'hôpital Purpan à Toulouse, où a été hospitalisée Manuela. Crédit : AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

"Une pulsion paternelle", "un geste d'amour". Samedi 6 janvier, Brendan G. était interpellé par les gendarmes dans une maison de famille dans l'Aude, après le déclenchement d'une alerte enlèvement. La veille, il avait kidnappé son fils Tizio âgé de deux mois, à l'hôpital Purpan de Toulouse.

Le nourrisson, longtemps privé d'oxygène lors de l'accouchement, a une santé précaire et doit subir régulièrement des soins pour dégager ses voies respiratoires. Brendan G. a depuis été mis en examen pour "soustraction d'enfant" et "privation de soin".

"Je me suis dit qu’il serait bien mieux auprès de moi qu’à l’hôpital. J’avais faussement cette impression que l’hôpital n’était pas le meilleur endroit pour lui", explique le père dans les colonnes du Parisien. " Nous avons un lien fusionnel. C’était un pur geste d’amour", ajoute-t-il.

"Mon but était de le protéger et de l’aider au mieux. Je l’aime plus que tout."

Brendan G., le père de Tizio
Partager la citation

S'il concède que son geste "était risqué", l'homme estime que son fils était "encore plus en danger à l’hôpital". "Pendant tout le voyage, je me suis occupé de mon fils et j’ai vérifié son état de santé tout en nettoyant ses voies respiratoires", confie Brendan G. dans Le Parisien.

À lire aussi
La ville de Wintzenheim, dans le Haut-Rhin. alerte enlèvement
Haut-Rhin : appel à témoins lancé après l'enlèvement d'une fillette de 17 mois

Le père dit maintenant avoir envie "d'assumer" et affirme avoir eu " une véritable pulsion paternelle". "Mon but était de le protéger et de l’aider au mieux. Je l’aime plus que tout. Même si aujourd’hui avec le recul, j’ai bien conscience que ce n’était sans doute pas la meilleure des solutions", poursuit-il. Placé sous contrôle judiciaire, Brendan G. peut toujours rendre visite à son fils trois fois par semaine en présence d'un tiers, détaille Le Parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alerte enlèvement Toulouse Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791864308
Enlèvement de Tizio : "Une pulsion paternelle", témoigne le père du nourrisson
Enlèvement de Tizio : "Une pulsion paternelle", témoigne le père du nourrisson
Brendan G., le père de Tizio qui avait enlevé son fils hospitalisé à Toulouse le 5 janvier, s'exprime pour la première fois dans une interview accordée au "Parisien".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/enlevement-de-tizio-une-pulsion-paternelle-temoigne-le-pere-du-nourrisson-7791864308
2018-01-17 01:33:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tJ5ws1uOSOZlb-Tlm1Alhg/330v220-2/online/image/2018/0112/7791809473_hopital-purpan-a-toulouse.jpg