1 min de lecture Faits divers

En cavale depuis 8 ans, Karim Ouali identifié à Hong-Kong pour la première fois

VU DANS LA PRESSE - L'homme de 43 ans est suspecté d'avoir tué un de ses collègues à Bâle-Mulhouse (Haut-Rhin) en 2011.

Karim Ouali
Karim Ouali
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Il est recherché depuis huit ans. Karim Ouali, suspecté du meurtre d'un de ses collègues dans l'enceinte de l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse (Haut-Rhin) en 2011, a été formellement identifié par la la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF). L'homme, aujourd'hui âgé de 43 ans, aurait résidé à Hong-Kong et s'y trouverait toujours, révèle France 3.

Karim Ouali, en cavale depuis les faits, est activement recherché par Europol, qui en avait fait un des suspects énumérés dans son calendrier de l'Avent en 2016. Les autorités françaises n'auraient été mises au courant de sa présence à Hong-Kong qu'en 2018. Interpellé pour faux documents dans la cité-état, il a passé quelques semaines en prison.

Après le meurtre de son collègue Jean Meyer de plusieurs coups de couteau le 27 avril 2011, Karim Ouali avait commencé une cavale méthodiquement organisée : il avait retiré 25.000 euros en liquide, et acheté préalablement un téléphone portable envoyé en Suisse. 

Comme le raconte RTL, le 3 mai dernier, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a été condamnée pour faute dans cette affaire. Karim Ouali n’aurait pas dû se trouver à cet endroit le jour du meurtre, car il souffrait de troubles psychologiques importants. L’État devra verser une indemnité à la famille du défunt, ainsi qu’au Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et autres infractions.

À lire aussi
La plage de Capbreton (Landes), où ont été retrouvés des sachets de cocaïne. faits divers
Cocaïne échouée sur le littoral Atlantique : plus d'une tonne récupérée

Et s'il n'est pas arrêté d'ici là, Karim Ouali pourrait être jugé par défaut en 2020, explique France 3. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hong Kong Haut-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants