2 min de lecture Roissy Charles de Gaulle

Effondrement mortel à Roissy en 2004 : ADP condamné à 225 000 euros d'amende

L'effondrement du Terminal 2E en 2004 avait fait quatre morts et sept blessés. La société Aéroport de Paris a été condamné à la peine maximale.

L'effondrement du Terminal 2E en 2004 avait causé la mort de quatre personnes.
L'effondrement du Terminal 2E en 2004 avait causé la mort de quatre personnes. Crédit : AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Il écope de la peine maximale. Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné ce mercredi 13 mars le groupe ADP (Aéroports de Paris) à la peine maximale de 225 000 euros d'amende, 15 ans après l'effondrement du terminal 2E de Roissy qui a causé la mort de quatre personnes.

Le 23 mai 2004, au petit matin, le toit de l'aérogare cède, entraînant la destruction d'une partie du terminal en forme de tunnel de verre et de béton, inauguré à peine onze mois plus tôt. Six arcs en béton et quatre passerelles s'effondrent sur une trentaine de mètres, tuant quatre voyageurs étrangers de 27 à 37 ans - deux Chinois, une Libanaise, une Ukrainienne - et blessant sept personnes, dont des employés et des policiers travaillant sur la plateforme.

Pour le tribunal, ADP a commis une "faute" en présentant un projet "techniquement inabouti" à ses sous-traitants. Ces derniers ont, de leur côté, mal réalisé les calculs destinés à vérifier si le béton résistait bien à la pression. Les trois sous-traitants ont d'ailleurs été condamnés : 150 000 euros d'amende pour le bureau de certification Bureau Veritas et 100 000 euros pour le bureau d'études Ingerop et le constructeur GTM, filiale de Vinci.

À lire aussi
Un militaire de la force Sentinelle à l'aéroport de Roissy, le 20 juillet 2016. faits divers
Roissy : une militaire de la force Sentinelle se suicide avec son arme de service

L'esthétique avant la sécurité

Ce bâtiment à 650 millions d'euros, dessiné par l'architecte Paul Andreu, concepteur de l'Opéra de Pékin, présentait de nombreux défauts dès sa création. Les experts ont notamment montré que la résistance des voûtes était "très insuffisante" et que la structure était "très proche de la ruine dès sa conception."

Il était notamment reproché au groupe ADP - à la fois maître d'ouvrage (concepteur) et maître d'oeuvre (client) - de s'être montré négligent "eu égard à la complexité et au caractère atypique de l'ouvrage envisagé." "On a pensé à l'esthétique, à l'innovation. A la sécurité, on n'a pas toujours pensé", avait déploré le procureur dans son réquisitoire.

"C'est une longue bataille judiciaire qui n'a pas été vaine", a réagi Clarisse Serre, avocate de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC), partie civile.

Après l'effondrement du terminal, la jetée avait été fermée pendant quatre ans. Une nouvelle avait été reconstruite, semblable mais avec une voûte métallique à la place de l'ancienne structure en béton. Les travaux avaient coûté 130 millions d'euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roissy Charles de Gaulle Roissy Effondrement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797198518
Effondrement mortel à Roissy en 2004 : ADP condamné à 225 000 euros d'amende
Effondrement mortel à Roissy en 2004 : ADP condamné à 225 000 euros d'amende
L'effondrement du Terminal 2E en 2004 avait fait quatre morts et sept blessés. La société Aéroport de Paris a été condamné à la peine maximale.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/effondrement-mortel-a-roissy-en-2004-adp-condamne-a-225-000-euros-d-amende-7797198518
2019-03-13 14:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tgfrHkZiXaNCRjce7ix8pA/330v220-2/online/image/2019/0313/7797198524_000-par2004053106593.jpg