1 min de lecture Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : les parents de la fillette entendus par les juges

Après s'être constitués partie civile, ils ont été entendus durant plusieurs heures par les magistrats instructeurs de l'enquête.

La police sur les traces de Maëlys à Domessin (Savoie), le 5 septembre
La police sur les traces de Maëlys à Domessin (Savoie), le 5 septembre Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Amélie James
Amélie James

Le dispositif de recherche a été réduit mais les investigations se poursuivent en Isère pour tenter de retrouver Maëlys, 9 ans, disparue depuis plus de deux semaines. 

Selon des informations révélées par le Dauphiné Libéré, les magistrats instructeurs en charge de l'enquête ont reçu les parents de la fillette, mercredi 13 septembre. Ils ont été entendus "durant plusieurs heures" au palais de justice de Grenoble. Mardi 5 septembre, ils avaient annoncé, par le biais de leur avocat, qu'ils se constituaient partie civile, avant de préciser qu'ils ne feraient aucun commentaire dans la presse dans l'immédiat, en raison de "l'importance cruciale des investigations en cours". 

Parallèlement, les gendarmes plongeurs devraient réorienter leurs recherches vers la base de loisirs de Romagnieu, ce jeudi 15 septembre. Composé de trois plans d'eau, cet emplacement se situe à une dizaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin, commune où Maëlys a été aperçue pour la dernière fois. 

Selon le journal local, les investigations menées jusqu'alors au lac d'Aiguebelette n'ont toujours rien donné. Deux sonars ont été utilisés par les enquêteurs et un hélicoptère a survolé les alentours du plan d'eau. 

À lire aussi
Nordahl Lelandais Nordahl Lelandais
Affaire Maëlys : qu'est-ce que le statut de témoin assisté sous lequel est placé Lelandais ?

Le principal suspect, un homme de 34 ans, a été mis en examen puis placé en détention, lundi 4 septembre. Depuis, soutenu par ses proches, il ne cesse de clamer son innocence. Au micro de RTL, la mère du suspect avait martelé qu'il s'agissait d'une erreur judiciaire, son fils étant, selon elle, "un garçon gentil qui ne ferait du mal à personne". "À aucun moment il pourrait faire une chose pareille, c'est pas possible (...). Je n'ai pas fait un monstre, ça n'a jamais été un monstre. Non, ce n'est pas un monstre" s'est-elle exclamée. Si de nombreux éléments jouent en sa défaveur, les enquêteurs n'ont, pour l'heure, relevé aucune preuve permettant de l'accuser. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nordahl Lelandais Disparition de Maëlys Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants