2 min de lecture Faits divers

Sophie Le Tan : la demande de remise en liberté du suspect rejetée

Principal et unique suspect dans la disparition de la jeune étudiante en septembre dernier, Jean-Marc Reiser reste incarcéré.

>
Disparition de Sophie Le Tan : la demande de remise en liberté du suspect examinée Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : Olivier Boy / RTL | Durée : | Date :
Olivier Boy
Olivier Boy édité par Eléanor Douet

Jean-Marc Reiser reste en prison. Ainsi en a décidé la cour d'appel de Colmar jeudi 28 février. Pour la première fois depuis son incarcération en septembre dernier, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, jeune étudiante de 20 ans, avait déposé une demande de mise en liberté. 

C'est Jean Marc Reiser en personne, sans passer par ses avocats, qui a fait cette demande de remise en liberté. Ce dernier estime en effet que l’enquête n'avance pas assez vite. Cette demande n'avait pourtant presque aucune chance d'aboutir, car rien dans l'enquête n'est venu ouvrir d'autres pistes ou disculper Jean Reiser qui reste l'unique suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, introuvable depuis le mois de septembre.

L'avocat général avait requis le maintien en détention de cet homme de 59 ans qui s'est présenté à l'audience - barbe fine et parka rouge - et a été reconduit hors de la salle par des gardes à l'issue, un tissu bleu dissimulant son visage pour échapper aux caméras. Selon Me Gérard Welzer, conseil de la famille Le Tan, le parquet général a souligné "les charges accablantes" pesant sur le suspect, "le risque de réitération" des faits ainsi que "le casier judiciaire" de M. Reiser, déjà condamné pour des viols. 

À lire aussi
La ville de Casseneuil, près de Villeneuve-sur-Lot faits divers
Lot-et-Garonne : un enfant grièvement blessé par le tracteur de son oncle

Des traces de sang accablantes pour sa défense

L'élément le plus accablant dans le dossier reste ces traces de sang en quantité retrouvées dans l'appartement du suspect, avec l'ADN de Sophie Le Tan. Traces découvertes malgré un nettoyage en profondeur qu'avait effectué Jean-Marc Resier.

Cela prouve que la jeune fille est montée chez Jean-Marc Resier, ce que le suspect a d'ailleurs fini par reconnaître, après avoir affirmé dans un premier temps en garde à vue n'avoir jamais rencontré l'étudiante.

Le 4 octobre dernier, il a donc livré une version "compatible" avec de nouveaux souvenirs, affirmant avoir recueilli chez lui Sophie Le Tan blessée à la main pour la soigner. Version qui justifie selon lui pourquoi le sang de la jeune femme se trouvait chez lui.

Rien n'est venu depuis appuyer cette version. De plus, depuis le départ les enquêteurs savent que c'est Jean-Marc Resier qui a passé une petite annonce pour faire visiter un appartement. C'est donc lui qui reste le seul et unique suspect dans cette affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Strasbourg Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797073780
Sophie Le Tan : la demande de remise en liberté du suspect rejetée
Sophie Le Tan : la demande de remise en liberté du suspect rejetée
Principal et unique suspect dans la disparition de la jeune étudiante en septembre dernier, Jean-Marc Reiser reste incarcéré.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/disaprition-de-sophie-le-tan-la-demande-de-remise-en-liberte-du-suspect-examinee-7797073780
2019-02-28 16:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FzVITCNPe8Pa6IspyBM0rg/330v220-2/online/image/2018/0921/7794873460_des-photos-de-sophie-le-tan-a-l-entree-de-l-immeuble-du-suspect.jpg