1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Déraillement d'un TGV : "Un tel accident est intolérable", fustige un syndicaliste
1 min de lecture

Déraillement d'un TGV : "Un tel accident est intolérable", fustige un syndicaliste

INVITÉ RTL - Selon la SNCF, l’accident a été provoqué par un glissement de terrain "très important". Bernard Aubin, secrétaire général du syndicat de Cheminots First, revient sur les circonstances de ce déraillement.

Le déraillement du TGV Strasbourg-Paris, survenu le 5 mars 2020, vu du ciel
Le déraillement du TGV Strasbourg-Paris, survenu le 5 mars 2020, vu du ciel
Crédit : Préfecture du Bas-Rhin
"Un tel accident est intolérable", estime un syndicaliste cheminot
03:35
"Un tel accident est intolérable", estime un syndicaliste cheminot
03:36
Christelle Rebière - édité par Venantia Petillault

Le déraillement d'un TGV reliant Colmar à Paris, jeudi 5 mars, a fait 22 blessés, dont un grave. En Lorraine, à proximité de l'accident, Bernard Aubin, secrétaire général du syndicat cheminots First, en dit davantage sur le glissement de terrain au moment où le TGV est passé.

"Il faut savoir que des glissements de terrain, cela existe. Mais il y a quand même une différence notable : l'exploitation d'une ligne à grande vitesse, ne doit en aucun cas, laisser place à l'approximation. Ce que l'on pourrait tolérer sur une ligne classique, une coulée de boue par exemple, on ne peut pas le tolérer sur une ligne nouvelle. Donc cet accident pose un certain nombre de questions.", déclare Bernard Aubin au micro de RTL.

Si c'est une coulée de boue, pourquoi a-t-elle coulé ? Est-ce que la plateforme a bien été constituée ? Est-ce qu'on a intégré tous les risques lors de sa construction ? Bernard Aubin s'interroge et condamne : "Un tel accident est intolérable. Cette ligne date de 2016, elle est donc relativement jeune dans le jargon des cheminots. Est-ce un problème de conception ou d'entretien ? D'autres questions sont relatives à la construction même de la ligne." 

Le conducteur avait-il un moyen de savoir qu'il y avait un problème ? Pour Bernard Aubin, la question se pose :"Il existe des capteurs pour se prémunir d'un certain nombre de risques. Visiblement, le glissement de terrain est un risque qui ne doit pas survenir puisqu'on doit l'anticiper."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/