1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Un TGV Colmar-Paris déraille : 22 blessés, dont un en urgence absolue
2 min de lecture

Un TGV Colmar-Paris déraille : 22 blessés, dont un en urgence absolue

Un bilan fait état d'un blessé en urgence absolu et de 21 autres en urgence relative. Sur les 22 blessés recensés, "quatre ont nécessité une hospitalisation" à Strasbourg et Saverne selon la préfecture.

Le déraillement du TGV Strasbourg-Paris, survenu le 5 mars 2020, vu du ciel
Le déraillement du TGV Strasbourg-Paris, survenu le 5 mars 2020, vu du ciel
Crédit : Préfecture du Bas-Rhin
Venantia Petillault & AFP

Un TGV qui reliait Colmar à Paris a déraillé ce jeudi 5 mars au matin vers 07h30 à hauteur d'Ingenheimn, un peu avant Saverne (Bas-Rhin). Un accident qui a fait un blessé héliporté en "urgence absolue", le conducteur, et 21 autres, en "urgence relative", dont 18 "très légèrement" touchés. Selon nos informations, les 348 passagers du TGV ont été évacués.

À la suite d'un glissement de terrain très important, "un TGV assurant la liaison Colmar-Selestat-Strasbourg-Paris-Est est sorti de sa voie dans le secteur d'Ingenheim (...) L'agent de conduite du TGV, grièvement blessé, a été évacué par hélicoptère, le chef de bord, avec un traumatisme dorsal a été pris en charge immédiatement et un voyageur est légèrement blessé au visage", précise un communiqué de la SNCF. 

Le conducteur, victime d'un "enfoncement du thorax", a été hospitalisé en "urgence absolue", selon le directeur de cabinet de la préfète du Bas-Rhin, Dominique Schuffenecker. Il s'est rendu avec elle sur les lieux de l'accident. Le déraillement du train est survenu à Ingenheim, non loin de Saverne, est sans doute dû à un spectaculaire glissement de terrain.

Le conducteur a été évacué par hélicoptère

Le conducteur a été évacué par hélicoptère mais son pronostic vital n'est pas engagé, selon la SNCF. Le chef de bord, qui souffre d'un traumatisme dorsal, a également été "pris en charge", a-t-elle ajouté, précisant qu'un passager avait été "légèrement blessé au visage".

Sur les 22 blessés recensés, "quatre ont nécessité une hospitalisation" à Strasbourg et Saverne, a précisé la préfecture. Les 18 autres, "blessés très légèrement", ont pu quitter le site, a-t-elle précisé, évoquant un "bilan définitif". Selon M. Schuffenecker, ils ont été victimes de "contusions" ou choqués psychologiquement.

Vue du ciel du TGV qui a déraillé dans le Bas-Rhin ce jeudi 5 mars
Vue du ciel du TGV qui a déraillé dans le Bas-Rhin ce jeudi 5 mars
Crédit : Préfecture du Bas-Rhin
À lire aussi

Jean Rottner, le président de la région Grand Est, a indiqué ce jeudi matin que "toutes (s)es pensées allaient aux cheminots et passagers". Une enquête interne a été immédiatement déclenchée et l'Établissement Public de Sécurité Ferroviaire a été saisi.

"J'adresse mon soutien aux blessés et salue le sang-froid des équipes de la SNCF et de secours. Nous avons saisi le BEA pour déterminer les circonstances de l'accident", a indiqué dans un tweet la ministre de la Transition écologique, également chargée des Transports, Elisabeth Borne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/