1 min de lecture Incendie

Décès de 3 pompiers volontaires en 2018 : la formation pas en cause pour Patrick Hertgen

INVITÉ RTL - En 2018, trois pompiers volontaires sont décédés en intervention. Pour Patrick Hertgen, le vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, la qualité de la formation n'est pas à remettre en cause.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Décès de trois pompiers volontaires : la formation pas en cause pour Patrick Hertgen Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

"Tous les collègues ont un sentiment de douleur et de profonde tristesse." Patrick Hertgen, vice-président de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, ne mâche pas ses mots au moment d'évoquer l'état d'esprit dans lequel se trouvent les sapeurs-pompiers de France, après les trois décès recensés depuis le début de l'année.

Le risque, inhérent à l'activité de sapeur-pompier, ne peut pas tout expliquer. "C'est à chaque fois un drame", assure-t-il. Face à la l'âge des victimes, 20 et 32 ans, qui ont perdu la vie le 6 janvier dernier, la question de la formation des sapeurs-pompiers volontaires se pose de nouveau.

"C'est un drame qui touche tous les sapeurs-pompiers. Les volontaires représentent 80% des effectifs. Le statut ne change pas grand-chose, évacue le vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers. Cela rappelle que l'activité est par essence risquée et que l'engagement opérationnel, lorsqu'il faut sauver une vie, suppose une prise de risque."

"Activité par essence risquée"

Mais face à ce risque, des voix s'élèvent estimant que la formation de 30 jours répartis sur un à trois ans est insuffisante.

À lire aussi
faits divers
Loire-Atlantique : un bébé naît dans le camion des sapeurs-pompiers

"C'est un vieux débat, mais la formation des professionnels est à peu près la même que celle des volontaires. Elle n'est pas organisée de la même façon." Les sapeurs-pompiers volontaires peuvent être engagés de 16 ans à 65 ans, selon les résultats aux tests physiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie Faits divers Pompiers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants