1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Décès à la Techno Parade : "Certaines personnes lui disaient 'monte, monte, monte'", raconte une témoin
1 min de lecture

Décès à la Techno Parade : "Certaines personnes lui disaient 'monte, monte, monte'", raconte une témoin

REPLAY - Une témoin raconte pour RTL les conditions qui ont provoquées la mort d'un jeune homme lors de la Techno Parade de samedi 19 septembre.

Place de la République lors de la Techno Parade en 2013 (illustration)
Place de la République lors de la Techno Parade en 2013 (illustration)
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Témoignage décès Techno Parade
00:43
Ryad Ouslimani & Arnaud Tousch

La Techno Parade, qui a rassemblé une foule immense samedi 19 septembre dans les rues de Paris, a été endeuillée par le décès d'un jeune homme, tombé de la statue de la République, place de la République, lieu d'arrivée du défilé. Présente sur les lieux, une témoin raconte le déroulement des faits pour RTL. "Il y a certaines personnes qui lui disaient 'monte, monte, monte', qui l'incitaient à monter de plus en plus", a-t-elle rapporté. Une incitation de la foule qui n'a pas diminué une fois la victime assise sur la statue. 

Il s'est levé sans doute pour continuer à monter. C'est là qu'il a glissé

Une témoin de l'accident

"Quand il s'est assis il y a certaines personnes qui ont commencé à le huer parce qu'il n'est pas allé plus haut", explique la jeune femme. Cette dernière précise néanmoins qu'"il y avait quand même la plupart qui lui disaient de descendre". Un engrenage qui a fini par être fatal. Car sous la pression de quelques inconscients "il s'est levé sans doute pour continuer à monter. C'est là qu'il a glissé", décrit la jeune fille. 

La témoin, choquée par la scène, a eu du mal à réaliser. "J'étais en état de choc, et je me disais que ce n'était pas vrai, qu'il n'était pas tombé ni rien du tout, que je n'avais même pas vu quelqu'un en haut, c'était simplement mon imagination. Je n'y croyais pas", confie-t-elle. Un choc d'autant plus violent qu'elle avait brièvement parlé à la victime. "On ne le connaissait pas, mais on lui avait parlé la première fois qu'il était monté sur la statue. On lui disait de ne pas refaire ça, vu que c'était dangereux. On ne savait pas que ça arriverait pour de vrai". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/