1 min de lecture Décès

Costa Rica : 20 personnes mortes intoxiquées au méthanol

Vingt personnes ont trouvé la mort au Costa Rica après avoir été intoxiquées au méthanol. Les victimes avaient consommé du guaro, un alcool de canne.

Des personnes intoxiquées après avoir consommé du "guaro" en 2012 au Honduras (illustration).
Des personnes intoxiquées après avoir consommé du "guaro" en 2012 au Honduras (illustration). Crédit : ORLANDO SIERRA / AFP
Marie Gingault et AFP

Le Costa Rica déplore vingt décès suite à des intoxications au méthanol. Les victimes avaient toutes consommé des boissons frelatées au méthanol, a indiqué le ministère de la Santé samedi 17 octobre.


Les premiers décès par intoxication au méthanol ont été enregistrés au début du mois octobre dans le quartier populaire de La Carpio, dans la partie ouest de San José. Depuis, les autorités sanitaires et policières étaient en alerte. Au total, 52 cas suspects d'intoxication ont été recensés dans différentes régions du pays. Les personnes intoxiquées avaient consommé de l'alcool de canne, connu sous le nom de guaro, a précisé le ministère dans un communiqué.

Jeudi 15 octobre, les autorités sanitaires costaricaines ont déclenché une alerte sanitaire concernant le guaro de la marque Fiesta Blanca. Cette boisson est soupçonnée d'être vendue frelaté avec du méthanol.

Finalement, 49 établissements commerciaux ont été inspectés par le ministère de la Santé et la police locale. Des échantillons de guaro ont été prélevées puis soumises à des analyses de laboratoire. Jeudi et vendredi, la police costaricaine a saisi plus de 14.000 bouteilles dans les locaux de la société de distribution Guaro Fiesta Blanca, a souligné le communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Costa Rica Alcool
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants