1 min de lecture Paris

Corps donnés à la science : une enquête judiciaire ouverte pour des défaillances

Le parquet de Paris a annoncé ce vendredi avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre" après les révélations de L'Express mercredi 27 novembre sur les conditions de conservations des dépouilles au Centre du don des corps à Paris.

Un défunt dans une morgue.
Un défunt dans une morgue. Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Charles Deluermoz et AFP

Après l'incrédulité, les investigations vont commencer. Ce vendredi, le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre". Elle vise les conditions de conservation de corps dans un centre spécialisé de l'Université Paris-Descartes, fermée mercredi 27 novembre sur décision administrative.

L'enquête a été ouverte par le pôle santé publique du parquet et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) après la publication mercredi 27 novembre d'un article de l'Express qui dénonçait les "conditions indécentes" de conservation de dépouilles dans le Centre du don des corps à la science.

La fermeture du centre s'était accompagnée d'une mission d'inspection menée en commun par les ministères de la Recherche et la Santé afin "d'établir la réalité des faits" et "la marche à suivre" avant une réouverture, selon un communiqué de l'Université.

Des "dépouilles putréfiées"

Dans son édition de mercredi, l'Express dénonçait les "conditions indécentes" dans lesquelles ont été conservées les dépouilles de "milliers de personnes ayant fait don de leur corps à la science".

À lire aussi
Tadej Pogacar et Primoz Roglic sur le Tour de France le 6 septembre 2020 cyclisme
Tour de France 2020 : comment circuler à Paris avec l’arrivée ?

"Dans des locaux vétustes, les dysfonctionnements du centre et les problèmes de gestion ont eu une conséquence terrible : des dépouilles putréfiées, rongées par les souris, à tel point que certaines ont dû être incinérées sans avoir pu être disséquées", relatait l'hebdomadaire.

Ce centre parisien fondé en 1953, qui est le plus grand centre d'anatomie européen, accueille chaque année plusieurs centaines de corps donnés de son vivant volontairement à la science, souligne l'Université. Il joue un rôle primordial et indispensable pour la formation des chirurgiens et futurs chirurgiens, mais aussi pour le développement de nouveaux dispositifs médicaux (prothèse, matériel chirurgical) ou de nouvelles procédures opératoires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Justice Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants