1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Corps découpé dans le Var : le suspect aurait profité d'une permission de sortie
1 min de lecture

Corps découpé dans le Var : le suspect aurait profité d'une permission de sortie

Info RTL INFO RTL - Le suspect qui doit être mis en examen dans les jours à venir aurait profité d'une permission de sortie pour assassiner Hakim Ouadi.

Une voiture de police (illustration).
Une voiture de police (illustration).
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Corps découpé du Var : incarcéré, le suspect aurait profité d'une permission de sortie
00:48
Olivier Boy & Eléanor Douet

Le 26 décembre dernier, des promeneurs font une macabre découverte, près de Toulon dans le Var. Sur un chemin de randonnée, ils repèrent une valise en train de prendre feu, mais en voulant l'éteindre ils réalisent qu'un corps, découpé en morceaux, se trouve à l'intérieur. Rapidement, les enquêteurs trouvent l'identité de la victime : Hakim Ouadi, un dealer de 31 ans. L'enquête s'oriente alors vers la piste d'un règlement de compte et le 4 janvier, trois personnes sont interpellées et interrogées.

Parmi eux, un homme né en 1975 et incarcéré à Bastia, où il purge une peine de 10 ans pour viol. Sa femme et son frère également interpellés et placés en garde à vue, risquent une mise en examen. Le principal suspect va être mis en examen pour assassinat dans les prochains jours, mais ce qui frappe les enquêteurs, c'est qu'il aurait profité d'une permission de sortie pour commettre le crime.

Un contentieux lié à de l'argent en cause

En effet, juste avant Noël, le juge lui accorde le droit d'aller passer les fêtes de fin d'année en famille. L'homme traverse alors la Méditerranée, direction le Var où l'attendent ses proches. Mais il ne profite pas seulement du repas de famille, puisqu'il serait allé voir la victime, Hakim Ouadi, avec qui il a un différend. Une histoire d'argent qui aurait complètement dégénérée, jusqu'à ce crime barbare.

Hakim Ouadi a été assassiné, découpé et abandonné dans une valise. Mais celle-ci n'a pas totalement brûlé, ce qui met les enquêteurs de la Police judiciaire de Toulon sur une piste. Ces derniers retrouvent un peignoir de femme et des affaires personnelles qui leur permettent de remonter jusqu'au suspect. L'homme va être mis en examen dans les jours à venir pour assassinat. Alors qu'il était libérable en 2022, il encourt, pour ce crime, la prison a perpétuité.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/