2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : des chauffeurs de bus RATP saisissent la justice pour manque de protection

VU DANS LA PRESSE - Les élus du personnel de cinq centres de bus du nord de Paris ont déposé un référé auprès du Tribunal de Paris car ils estiment que la RATP ne les protège pas assez contre le coronavirus.

Un bus de la RATP (illustration)
Un bus de la RATP (illustration) Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Les chauffeurs de bus de la RATP ne s'estiment pas assez protégés contre le coronavirus. Les élus du personnel de cinq dépots de bus du nord parisien ont saisi la justice pour réclamer de la RATP des mesures de protection supplémentaires contre le coronavirus. Ils ont en effet saisi en référé le tribunal judiciaire de Paris qui doit se prononcer ce vendredi 31 juillet, selon France Bleu Paris.

"C'est une démarche comparable à celle des salariés d'Amazon pendant le confinement", assure au Parisien maître Mehdi Bouzaïda. L'avocat a déposé un référé au nom des élus du personnel siégeant au Comité social économique du département bus RATP de la zone nord de Paris. Comme les syndicats d'Amazon au mois d'avril, les délégués de l'organisation Rassemblement syndical demandent des mesures plus poussées et des moyens accrus afin "de protéger leur santé et celle des voyageurs" face au risque d'infection à la Covid-19.

Cinq manquements sont soulevés par les syndicats selon France Bleu Paris. Les chauffeurs estiment avant tout que les bus ne sont pas désinfectés suffisamment régulièrement. Actuellement, les bus sont traités avec des produits virucides toutes les 24h, durant la nuit. Or, en 24 heures, un bus peut passer entre les mains de trois chauffeurs. Les syndicats réclament donc une désinfection entre chaque service.

Le chauffeur qui prend son bus au petit matin a un bus désinfecté, mais celui qui le prend en soirée a un bus qui a tourné toute la journée sans désinfection

Maître Mehdi Bouzaïda, l'avocat des élus du personnel des centres de bus Belliard (Paris, XVIIIe), à France Bleu Paris.
Partager la citation

En plus de la désinfection, quatre autres requêtes ont été faites par les élus du personnel dans ce référé déposé en juin : l'évaluation des risques auxquels sont exposés les agents, les conditions de nettoyage qui selon les syndicats ne sont pas optimales, une meilleure information et des formations approfondies sur les modalités d'intervention face à un voyageur malade par exemple.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Justice RATP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants