2 min de lecture Accident

Collision à Millas : plusieurs témoignages de l'enquête accablent la conductrice

Un mois après la collision entre un car scolaire et un train qui a fait six morts à Millas, plusieurs témoignages, dont Franceinfo fait état, viennent contredire la version de la conductrice, qui affirme que les barrières étaient levées.

Les policiers à Millas le 16 décembre 2017, à côté du lieu où est arrivée la collision entre un autobus scolaire et un train qui a fait 6 morts.
Les policiers à Millas le 16 décembre 2017, à côté du lieu où est arrivée la collision entre un autobus scolaire et un train qui a fait 6 morts. Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

Du nouveau dans l'enquête sur la collision entre un car scolaire et un TER à Millas (Pyrénées-Orientales). Un mois après le drame qui a tué six collégiens, Franceinfo a eu accès aux premiers éléments de l'enquête vendredi 19 janvier.

Le passage à niveau où a eu lieu l'accident est au cœur des investigations. Les enquêteurs cherchent à savoir si les barrières étaient ouvertes ou fermées au moment de la collision. Dès sa première audition deux jours après l'accident, Nadine, la conductrice du car, avait assuré aux enquêteurs que les barrières étaient ouvertes. "Ma cliente a été catégorique : les barrières étaient levées", soutenait Me Jean Codognès au micro de RTL en décembre. Elle a également assuré aux enquêteurs qu'il n'y avait "aucune signalisation lumineuse".

L'enquête révèle aussi que la conductrice du bus, mise en examen, a reçu un SMS quelques secondes avant l'accident. S'il n'a pas été ouvert, les enquêteurs se demandent si elle n'aurait pas été distraite par l'écran qui s'allume. Elle leur assure ne pas s'en souvenir. Enfin, la piste des médicaments consommés par la conductrice avait été écartée par les enquêteurs fin décembre.

À lire aussi
Un système d'airbag pour moto, présenté en Espagne le 2 mai 2015 sécurité routière
VIDÉO - Une campagne de prévention incite les motards au port de l'airbag

Plusieurs témoignages affirment que les barrières étaient fermées

Mais plusieurs témoignages recueillis dans le dossier viennent mettre à mal la version de conductrice. Deux hommes dans leur voiture de l'autre côté du passage à niveau au moment du drame, affirment avoir vu les barrières s'abaisser et le feu de signalisation clignoter.

J'ai vu le premier bus qui ne s'arrêtait pas à la barrière

Le conducteur de la voiture présente en face du bus, aux enquêteurs
Partager la citation

Le conducteur raconte ensuite la scène horrible à laquelle lui et son passager ont assisté : "J'ai vu le bus s'ouvrir en deux, le pare-brise a été projeté dans notre direction, j'ai entendu des gosses hurler." 

Une version des faits confirmée par le conducteur du train et sa stagiaire, ainsi que par deux collégiens présents dans le bus. Une élève assise sur un siège de la première rangée confirme aux enquêteurs que les barrières étaient ouvertes. Elle ajoute que personne ne portait sa ceinture.

Des contre-expertises techniques en février

Les premières constatations menées par les gendarmes sur place ont permis de relever "plusieurs éléments évocateurs d'un passage à niveau fermé". Les enquêteurs ont constaté "des traces de frottement sur le devant du bus à une hauteur qui accrédite l'hypothèse d'un choc avec la barrière", affirme Franceinfo.

Les deux juges d'instruction en charge du dossier on désigné des experts indépendants qui doivent mener des contre-expertises techniques dès le mois de février. Le résultat de l'analyse des traces de peinture relevées sur le bus est attendu pour la semaine prochaine, et permettra peut-être d'en savoir plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident Pyrénées-orientales Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791908828
Collision à Millas : plusieurs témoignages de l'enquête accablent la conductrice
Collision à Millas : plusieurs témoignages de l'enquête accablent la conductrice
Un mois après la collision entre un car scolaire et un train qui a fait six morts à Millas, plusieurs témoignages, dont Franceinfo fait état, viennent contredire la version de la conductrice, qui affirme que les barrières étaient levées.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/collision-a-millas-les-temoignages-de-l-enquete-accablent-la-conductrice-7791908828
2018-01-19 16:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gxn9sa1VVeoIzBOCBYxI0Q/330v220-2/online/image/2017/1226/7791586472_000-v827b.jpg