2 min de lecture Faits divers

Clermont-Ferrand : il entrait dans les chambres du CHU pour voler et agresser des patients

Un homme, âgé de 29 ans, a été condamné lundi 2 juillet à un an de prison avec sursis et mise à l'épreuve par le tribunal correctionnel. En juillet 2017, il est entré dans plusieurs chambres du CHU, il a volé et agressé des patients.

Deux gendarmes (illustration)
Deux gendarmes (illustration) Crédit : PASCAL LACHENAUD / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

"J’ai senti une main sur ma cheville, puis remonter sur ma cuisse puis sur mes fesses, a expliqué une patiente de 80 ans durant l’enquête. Il a aussi tenté de me toucher les seins, je me suis débattue et il est parti", rapporte La Montagne. Les faits se sont déroulés le 18 juillet 2017 dans la nuit au Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand.

Le président du tribunal a égrainé les récits des patients, victimes du prévenu. "Vous avez été arrêté par le personnel soignant et l’agent de sécurité après vous être introduit dans au moins trois chambres", lui a-t-il dit. Dans une des chambres, l'homme a dérobé un paquet de cigarettes. Une femme raconte que lorsqu'elle a ouvert les yeux, "j’ai vu cet homme la main sur mon téléphone portable, j’ai eu très peur, j’ai tout de suite sonné pour avertir le personnel".

L'homme a nié avoir agressé sexuellement les patients. Pour se défendre, il a expliqué qu'il cherchait "son amie hospitalisée". Mais l'amie en question n'était plus au CHU depuis trois semaines, a rappelé le président. Le prévenu comparaissait aussi pour une agression sexuelle sur une connaissance, en mai 2016. Les faits étaient survenus dans l'appartement de la jeune femme, à Clermont-Ferrand. "Là encore, le jeune homme a marmonné des justifications imprécises" explique le quotidien régional. 

Six mois de prison ferme et six mois avec sursis ont été requis contre lui et aussi une interdiction de territoire français pendant cinq ans car l'homme est un ressortissant comorien en situation irrégulière. Son avocate "a souligné 'la nécessaire obligation de soins' de son client. Elle a plaidé pour qu’il puisse rester 'auprès de sa mère et ses frères et sœurs, tous en situation régulière et installés à Clermont", explique nos confrères.

À lire aussi
La commune de La Gresle a pris un arrêté insolite le 6 décembre en interdisant à ses habitants de mourir les week-ends. insolite
Pénurie de médecins : une maire interdit par arrêté les décès le week-end

Le tribunal correctionnel a condamné l'homme a un an de prison "assorti du sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans" avec une obligation de soins. Son nom a été inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles, le FIJAIS. Une interdiction de territoire français a été ordonnée pour une durée de 10 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Clermont-Ferrand Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants