1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Cambriolages en entreprise : +7% de déclarations enregistrées depuis le début de l'année par rapport à 2021
4 min de lecture

Cambriolages en entreprise : +7% de déclarations enregistrées depuis le début de l'année par rapport à 2021

ENQUÊTE RTL - Cette année, les vols et cambriolages en entreprises sont en augmentation, selon un décompte réalisé par RTL. La police et la gendarmerie nationale ont enregistré 7% de déclarations en plus depuis le début de l’année par rapport à il y a un an.

Un cambriolage (Illustration).
Un cambriolage (Illustration).
Crédit : Steffen Sallow / Pixabay
Que faire contre les cambriolages en entreprise ?
00:06:15
Anaïs Bouissou - édité par William Vuillez

Les vols et cambriolages représentent désormais le 2e risque le plus important pour les professionnels, derrière les dégâts des eaux. L’inflation, l’augmentation des prix des matières premières rendent ces vols alléchants. La police et la gendarmerie nationale ont enregistré 7% de déclarations en plus depuis le début de l’année par rapport à il y a un an. Entre les cambriolages d’entreprises, les vols sur les chantiers, chez les agriculteurs et même dans les commerces, rien que sur les deux premiers mois de l’année, police et gendarmerie en ont recensé 21.350.

Et les vols, pour les professionnels, c’est triple peine : il y a le matériel volé certes, mais c’est du matériel à racheter, des locaux, des véhicules à réparer, et donc, des commandes en retard et le temps perdu à porter plainte et mobiliser son assurance. Exemple dans une blanchisserie de Limoges, vandalisée le week-end dernier, Christophe fait les comptes : "8 camions vandalisés où ils ont coupé les pots catalytiques sur les échappements. Plusieurs dizaines de milliers d’euros. Plus le coût d’immobilisation, les dépannages et frais pour la société, pas anodins".

En 2021, d’après l’observatoire Coyotte Secure, les vols sur les véhicules professionnels ont augmenté de 6%. Les pots catalytiques notamment, contiennent du cuivre, et pourraient se revendre entre 500 et 1.000 euros au marché noir. 

Quels sont les gestes à adopter ?

L’autre phénomène qui a progressé en début d’année, c’est le siphonage de carburant. Rien que dans le département de l’Aisne, dans les Hauts-de-France, la gendarmerie m’explique qu’ils ont deux à trois interventions par semaine pour du carburant dérobé. À chaque fois on parle de 400 à 500 litres. Des milliers d’euros envolés à la fin de l’année. Alors, comment lutter contre ces vols ? Déjà, en garant les camions de préférence sur des aires éclairées, sur les autoroutes quand c’est possible, où les gendarmes patrouillent. 

À lire aussi

Ne faites le plein que le matin, au moment de partir, et pas la veille, au moins si vous vous faites siphonner, il n’y aura pas grand-chose à récupérer. Ensuite, pour monsieur et madame tout le monde, si vous voyez un comportement anormal près d’une entreprise ou d’un véhicule, n’hésitez pas, faites le 17. Vous sauverez peut-être la cargaison d’un professionnel.

Et enfin, avant même d’avoir été victime, sachez qu’en tant qu’entreprise, vous pouvez contacter votre gendarmerie locale, un référent se déplacera, pour vérifier vos locaux et vous donner les bases d’une meilleure sécurité.

Quid des assurances ?

Si on regarde à l’échelle de 10/20 ans, les alarmes, les vidéosurveillances, ont largement permis de diminuer le phénomène des vols et cambriolages. Cela dit, à court terme, les entreprises doivent être particulièrement vigilantes à leurs matériaux. "Ça arrive et il n’y a pas un artisan qui ne s’est pas fait volé à un moment. Mon camion était stationné dans une rue à sens unique. 10.000 euros de perdus", Binta et Telmo, tous les deux professionnels du BTP et victimes de vol.

Il y a bien des assurances, en théorie, mais en pratique "c’est compliqué de se faire rembourser. Ceci ne fait pas partie des options proposées. Ça aurait dû être l’assurance du véhicule qui aurait dû le prendre en charge. Ils se rejettent la balle entre eux", expliquent-ils. C'est l’enfer administratif, quand en plus, vous venez de vous faire voler 10.000 euros de matériel. 

Et pourtant, les assureurs doivent bien rembourser des sinistres, puisqu’il y a fort à parier que les prix augmentent, d’après Olivier Moustatakis, le directeur général d’assurland.com : "Le vol devient le deuxième risque en fréquence. Si les vols se poursuivent, ça aura forcément un impact sur les cotisations d’assurance".

"Il faudrait créer une amende forfaitaire"

Il y a des réseaux démantelés de temps en temps. Début mars par exemple, en Loire-Atlantique, 11 personnes ont été interpellées pour avoir volé des centaines de pots catalytiques. Mais la plupart du temps, les professionnels ne retrouvent ni les voleurs, ni leur marchandise. C’est pour cette raison que les entreprises du commerce redoutent d’autant plus, ce qu’on appelle les vols à l’étalage. Un autre type de vol, qui pourrait augmenter au vu de l’inflation.

En 2021, police et gendarmerie ont recensé plus de 43.000 vols à l’étalage. Et rien qu’au début de cette année, il y en a eu plus de 8.000. "C’est quelqu’un qui s’approche d’une pile de pulls dans un magasin textile et le met dans son sac. Pâtes, sauce tomate, tout ce qui est en accès libre dans le magasin. Dans notre dernier comptage, 3 commerçants sur 4 déclarent avoir été victimes de vol ou tentative de vol ces dernières semaines", selon Xavier Douais, président de la section commerce de la CPME.

Et puisque les caméras et les vigils ne suffisent pas à empêcher tous les vols, la confédération des petites et moyennes entreprises demande des sanctions plus efficaces. "Aujourd’hui le vol est un délit. La police ne peut pas toujours se déplacer. Et devant un juge, c'est souvent un simple rappel à la loi. Il faudrait créer une amende forfaitaire". 

Distribuer donc des amendes aux voleurs à l’étalage, directement dans les magasins, plutôt qu’une procédure après coup, longue et pas toujours efficace. Faciliter l’achat de caméras de surveillance, renforcer les rondes des forces de l’ordre ou encore simplifier les procédures des assurances. Autant de pistes qui pourraient faciliter la vie des entreprises flouées.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/