1 min de lecture Faits divers

Bure : un manifestant accuse les gendarmes de sa grave blessure

Ce paysagiste de 27 ans serait menacé de perdre ses orteils après avoir été touché, selon lui, par une grenade, le 15 août dernier à Bure, dans la Meuse.

Des manifestants protestent contre le projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure, le 14 août dernier
Des manifestants protestent contre le projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure, le 14 août dernier Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

La tension ne faiblit pas à Bure. Le 15 août dernier, les manifestants anti-déchets nucléaires ont fait face à une présence policière répressive. Le rassemblement s'est terminé de manière agitée. Selon la préfecture, deux gendarmes ont été blessés car ils auraient été "attaqués gratuitement et violemment". Côté manifestant, l'histoire diffère. Robin, jeune paysagiste, témoigne dans les colonnes du Parisien.

D'après lui, c'est lors d'un debriefing dans les champs que les gendarmes, après avoir quitté le lieu, seraient "réapparus au sommet d'une crête, et les affrontements ont repris". Le papa de 27 ans est à l'hôpital. Il risque de perdre ses orteils par amputation. Sa blessure, il la doit aux autorités selon lui, qui auraient lancé 15 à 20 grenades assourdissantes sur le groupe de militants. 

Je vois alors des bouts de mon pied nu déchiqueté

Robin, manifestant anti-déchets nucléaires à Bure
Partager la citation

"J'ai entendu quelqu'un crier 'Attention, grenade !' J'ai levé les yeux pour la repérer. Ce qui m'a fait redescendre le regard, c'est l'explosion, raconte-t-il au quotidien régional. Petit à petit je vois alors des bouts de mon pied nu déchiqueté alors qu'avant il y avait ma chaussure. Ma vie commence à défiler, je pense à mes enfants de 3 ans et 16 mois. Puis la douleur monte, je hurle et je tombe."

À lire aussi
Plusieurs trains express régionaux (photo d'illustration). Aix-en-Provence
Aix-en-Provence : une adolescente violée dans le TER

Nos confrères affirment avoir vu une image de la blessure, qu'ils ont jugée "impressionnantes" mais "impubliable". La victime a écopé d'une ITT de 60 jours. Si le témoin affirme être "en colère", il ne sait pas encore s'il va porter plainte ou non et "ne veut pas faire le travail d'enquête à la place de la police".

Si les faits sont avérés, le faits divers n'est pas sans rappeler le tragique incident de Sivens, où Rémi Fraisse, un jeune militant écologiste, a perdu la vie à cause d'une grenade assourdissante

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Manifestations Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789802551
Bure : un manifestant accuse les gendarmes de sa grave blessure
Bure : un manifestant accuse les gendarmes de sa grave blessure
Ce paysagiste de 27 ans serait menacé de perdre ses orteils après avoir été touché, selon lui, par une grenade, le 15 août dernier à Bure, dans la Meuse.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bure-un-manifestant-accuse-les-gendarmes-de-sa-grave-blessure-7789802551
2017-08-23 13:24:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6rtkRKuGhmbebx0Qy1mkMQ/330v220-2/online/image/2017/0823/7789802574_des-manifestants-protestent-contre-le-projet-d-enfouissement-de-dechets-nucleaires-a-bure-le-14-aout-dernier.jpg