1 min de lecture Faits divers

Bretagne : un homme meurt à l'hôpital après avoir passé 6 heures sur un brancard

VU DANS LA PRESSE - Après avoir attendu plus de 6 heures sur un brancard, un patient âgé de 86 ans est décédé au CHU de Brest. La direction de l'hôpital réfute toute responsabilité.

Les urgences du CHU de Brest, France
Les urgences du CHU de Brest, France Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Noé Blouin

Un homme de 86 ans est décédé à l'hôpital de Brest, le 5 décembre dernier. Admis aux urgences plus tôt dans la journée, le retraité venait de passer 6 heures sur un brancard. Touchée depuis plusieurs mois par les grèves inhérentes à la crise du milieu hospitalier, la direction du CHU a assuré qu'il n'existait aucun lien entre le décès du patient et cette mobilisation sociale.

Interrogée par Le Télégramme, qui rapporte les faits, la coordinatrice des soins du CHU de Brest a indiqué que "le patient a été vu par l’infirmière d’orientation et d’accueil, puis des évaluations régulières de son état ont été faites par une infirmière des urgences. Lors de l’une de ces réévaluations, son état a évolué et il a été décidé de le transférer immédiatement vers le déchoquage qui prend en charge les urgences vitales. Il y est malheureusement décédé", a-t-elle déploré.

"Pendant les six heures le patient était dans un processus de soins et la prise en charge et les réévaluations ont été correctement faites", a-t-elle ajouté, tout en exprimant sa "compassion" pour les proches de la victime. Très âgé, l'homme souffrait de plusieurs pathologies.

L'information serait arrivée jusqu'au quotidien régional via un message anonyme. Ce dernier viendrait d'un membre du personnel de l'hôpital "ne souhaitant pas se taire face à ce drame".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hôpitaux Brest
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants