1 min de lecture Faits divers

Bretagne : un centre de loisirs visé par une enquête pour agressions sexuelles

À la suite d'une plainte pour agressions sexuelles, la gendarmerie a lancé une enquête qui vise le centre de loisirs de Pléneuf-Val-André (Côtes-d’Armor) pour des faits similaires qui se seraient déroulés au cours de l’été 2000.

Gendarmerie Nationale, France (illustration)
Gendarmerie Nationale, France (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

La gendarmerie de Pléneuf-Val-André a lancé une enquête pour des faits d’attouchements ou d’agressions sexuelles qui se seraient déroulés au centre de loisirs de Pléneuf-Val-André (Côtes-d'Armor) au cours de l’été 2000. Ces investigations font suite à une plainte déposée il y a quelques semaines par une victime supposée. Celle-ci a évoqué des faits qui relèvent d'"atteintes volontaires à l’intégrité physique de personnes".

Les enquêteurs sont donc à la recherche de personnes qui ont fréquenté ce site, aujourd’hui âgées entre 23 et 35 ans. Or, il est "complexe de retrouver la liste des enfants", rapporte France bleu Armorique. Pour tenter de trouver d’autres témoignages, l'équipe de la gendarmerie de Pléneuf-Val-André a lancé un appel à témoins.

"Quel que soit leur souvenir, les personnes concernées sont invitées à contacter la Gendarmerie de Pléneuf Val André par téléphone au 02.96.72.22.18, ou par mail :  bta.pleneuf-val-andre@gendarmerie.interieur.gouv.fr", détaille un post de la brigade publié sur Facebook. 

En novembre 2017, ce centre de loisirs avait déjà fait l’objet d’investigations : son ancien directeur, un retraité de 64 ans, avait été mis en examen à la suite de deux plaintes déposées par des familles pour des agressions sexuelles. Deux ans d’enquête auront finalement innocenté le mis en cause. Une ordonnance de non-lieu avait ensuite été prononcée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression sexuelle Enquête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants