1 min de lecture Faits divers

Braquage de Kim Kardashian : son veilleur de nuit souhaite revenir en France

Faute de renouvellement de son titre de séjour, le veilleur de nuit de Kim Kardashian a dû quitter la France le soir du braquage. Dans le cadre de l'enquête, il demande à revenir en France.

Kim Kardashian lors des MTV video music award, en 2016
Kim Kardashian lors des MTV video music award, en 2016 Crédit : ANGELA WEISS / AFP
Valentine De Brye
et AFP

Il pourrait bien être un élément clé dans l'affaire du braquage de Kim Kardashian. Le veilleur de nuit de Kim Kardashian, présent le soir de l'agression de la star, a dû quitter la France pour retourner en Algérie. Faute de renouvellement de son titre de séjour, il demande à revenir en France pour suivre l'enquête.

Cet Algérien de 39 ans, qui travaillait dans la résidence de luxe de Kim Kardashian la nuit du 2 au 3 octobre à Paris, a été séquestré avec la star américaine dans la salle de bain et souhaite aujourd'hui pouvoir revenir en France dans le cadre de l'enquête. "Dans les 96 heures, il est prêt à sauter dans l'avion pour peu qu'administrativement, on lui permette de le faire". Comme participer à l'identification des suspects qui ont été arrêtés ce lundi 9 janvier.

Selon l'avocat de cet homme, son client "souhaite pouvoir revenir au moins jusqu’au terme de l'enquête" et voudrait "faire autant d'allers-retours que nécessaire". Pour l'avocat, cela correspond aux nécessités de l'enquête. Il considère que cet agent "n'est pas moins victime et est probablement plus disponible" que Kim Kardashian. Il va déposer lundi 9 janvier un recours en urgence auprès du ministère de l'Intérieur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers People Kim Kardashian
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants