1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Boris Berezovsky : Poutine se cache-t-il derrière la mort mystérieuse de l'oligarque russe ?
2 min de lecture

Boris Berezovsky : Poutine se cache-t-il derrière la mort mystérieuse de l'oligarque russe ?

Au printemps 2013, Boris Berezovsky, l'oligarque russe et ennemi juré de Vladimir Poutine, est retrouvé sans vie dans sa vaste maison de Londres. Fait-il partie de la longue liste de morts suspectes qui pourraient être téléguidées par Moscou ?

Boris Berezovsky (à droite sur la photo)
Boris Berezovsky (à droite sur la photo)
Crédit : NICOLAS ASFOURI / AFP
L'INTÉGRALE - Boris Berezovsky : les morts étranges de Londres
00:37:05
L'ENQUÊTE - Boris Berezovsky : les morts étranges de Londres
00:13:00
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard & Alexis Kergus

Le samedi 23 mars 2013, peu après 14h30, Avi Navama, le garde du corps attitré de Boris Berezovsky, termine son jogging dans les allées qui cernent Titness Park. Il vit dans une grosse bâtisse, accolée à un étang et posée dans la campagne d'Ascot, à une quarantaine de kilomètres de Londres.  

Navama est au service de l'oligarque russe depuis maintenant six ans. Mais en rentrant, il fait le tour des pièces. Aucune présence de Berezovsky jusqu'à la salle de bains qui est verrouillée. Navama enfonce la porte et tombe alors sur le corps de son patron, allongé sur le dos et apparemment sans vie. Il indique avoir remarqué que Boris Berezovsky portait son écharpe favorite en cachemire noir qui lui enserrait fortement le cou.

Les secours sont appelés à 15h18, tout comme la police et arrivent de suite sur les lieux. La scène qu'ils découvrent à tout l'air d'une scène de suicide plutôt qu'une scène de crime. Boris Berezovsky, 67 ans, était tout seul quand le drame s'est produit. Aucune trace de violence ou de bagarre n'est perceptible

Suicide ou meurtre ? L'ombre de Moscou plane sur la mort de Beresovsky

Impossible de déterminer avec exactitude ce qu'a fait le millionnaire russe depuis la veille, 22h30, heure de sa dernière apparition. Installé à Londres depuis treize ans, Boris Abramovitch Berezovski était devenu un ennemi de Vladimir Poutine, qu'il avait pourtant contribué à porter au pouvoir en 2000. Mais une fois le nouveau président en place, Berezovski était tombé en disgrâce du côté de Moscou, et avait été forcé à l'exil.  

À lire aussi

Sans attendre les résultats de l'autopsie, c'est la thèse du suicide qui est immédiatement avancée. Mais l'ombre du Kremlin plane sur cette étrange disparition. En effet, la mort de Boris Beresovsky rejoint une liste de 13 autres décès suspects de personnes liées de plus ou moins loin à la Russie et à Vladimir Poutine

"Moi, je ne crois pas à la thèse du suicide, à cause de l'environnement familial, politique, et même le personnage de Boris Berezovsky, explique Philippe Comte, Maître de conférences de langue et civilisation russes à la Sorbonne. Il appelait sa mère qui avait 90 ans au moins 4 ou 5 fois par jour, on ne voit pas ce fils aimant laisser tomber sa maman de cette manière", ajoute-t-il au micro de L'heure du Crime. "Et puis, je ne pense pas que c'était dans son idée de faire un cadeau pareil à son ennemi Poutine, de se suicider".

Près de 9 ans plus tard, personne ne connaît les circonstances exactes de la mort de Berezovsky. "Nous n'avons aucune preuve de l'implication d'une tierce personne", affirme le commissaire Brown, un des responsables de l'enquête. L'oligarque était, certes, devenu un ennemi juré de Vladimir Poutine, il appelait à sa destitution, mais il était également très déprimé, en proie à la mélancolie, et même au bord de la faillite affirme aussi certaines de ses connaissances...

Nos invités

- Philippe Comte, Maître de conférences honoraire de langue et civilisation russes à la Sorbonne.
- Marie Billon, correspondante RTL à Londres

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/