1 min de lecture Bordeaux

Bordeaux : un vaste trafic international de médicaments falsifiés démantelé

Trois personnes soupçonnées de trafic international de médicaments non autorisés ont été interpellées mercredi en Gironde.

Bordeaux
Bordeaux Crédit : RTL
Olivier Boy
Olivier Boy et AFP

C'est le résultat de six mois d'enquête. Les gendarmes de l'Oclaesp (office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique) avec la section de recherche de Bordeaux ont interpellé mercredi à Talence, dans l'agglomération bordelaise, un patron de laboratoire pharmaceutique, son directeur scientifique (un médecin interdit d'exercer son métier) et sa femme. 

Ces trois personnes ont été déférées vendredi soir devant le juge, et mises en examen pour trafic de médicaments falsifiés. Ce laboratoire girondin, dont le nom et l'implantation n'ont pas été divulgués, est soupçonné "sous couvert de ses recherches", d'avoir "prescrit des médicaments non autorisés sur le marché" à des "patients atteints de maladie neurodégénératives" par le biais "d'une officine italienne", a expliqué la gendarmerie.

Non seulement ces médicaments étaient interdits de commercialisation en France, mais leur efficacité n’est absolument pas prouvée. Au total, selon les enquêteurs, "plusieurs centaines de patients français et étrangers se sont tournés vers le médecin radié et suivaient un traitement leur coûtant environ 400 euros par mois".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bordeaux Enquête Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants