1 min de lecture Enquête

Besançon : un appel à témoins 32 ans après le meurtre mystérieux de Virginie Raymond

Le 20 octobre 1987, une jeune fille de 16 ans était tuée de quatorze coups de couteau, chez elle, à Besançon. Son meurtre n'a jamais été élucidé. Trente-deux ans après les faits, les enquêteurs lancent un appel à témoins.

La ville de Besançon est située dans le Doubs
La ville de Besançon est située dans le Doubs Crédit : RTL
Noémie Grinberg et AFP

La police judiciaire de Besançon a indiqué ce mercredi 27 novembre être à la recherche d'un témoin clé dans l'assassinat mystérieux d'une adolescente commis à Besançon il y a trente-deux ans. 

Le 20 octobre 1987, Virginie Raymond, 16 ans, était retrouvée en fin d'après-midi par sa mère, dans la cuisine de leur appartement, le corps lardé de quatorze coups de couteau. L'enquête, jamais élucidée, a été relancée par le parquet de Besançon en octobre 2017. Les policiers ont tout repris à zéro : nouveaux enquêteurs, nouveau juge d'instruction et des avancées scientifiques importantes pour les aider dans leur enquête. 

"Quand on voit les progrès qu'il y a, confie Patrick Raymond, le père de Virginie (...) ça m'encourage. Je me dis, j'espère vivre encore assez longtemps pour qu'on l’attrape. Je ne pense qu'à ça, moi. Je ne voudrais pas partir avant de savoir", avait-il confié à France Bleu à la réouverture de l’enquête.

Aujourd’hui, les enquêteurs s'interrogent sur l'implication d'un homme, adepte de la photographie. Ils lancent ainsi un appel à toutes les femmes, nées entre 1964 et 1976, qui ont été accostées à Besançon pendant leur adolescence par un homme leur proposant de les photographier.

À lire aussi
Élodie Kulik procès
Affaire Élodie Kulik : Willy Bardon condamné à 30 ans de prison

Passionnée par la photographie, Virginie Raymond avait arrêté ses études en 3ème et cherchait un stage dans ce domaine au moment des faits, a précisé la police judiciaire.

Deux numéros de téléphone mis en place

Afin de trouver de nouveaux témoins, ils appellent également toutes les personnes ayant habité dans le même ensemble d'immeuble que la victime, dont l’adresse était le 134, rue de Belfort à Besançon, à les contacter.

La police judiciaire appelle encore toutes les personnes ayant aperçu l'adolescente à Dijon en octobre 1987 à prendre contact avec les enquêteurs.

Deux numéros de téléphone ont été mis en place à cet effet : le 03.81.44.58.70 et le 03.81.21.11.80.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Faits divers Besançon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants