1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Balance ton bar" : Laure Beccuau, nouvelle procureure de Paris, annonce une vaste enquête
2 min de lecture

"Balance ton bar" : Laure Beccuau, nouvelle procureure de Paris, annonce une vaste enquête

INVITÉE RTL - Elle est la première femme à diriger le parquet de Paris. Violences conjugales, viols, pédocriminalité, crack... Quelles sont ses priorités ?

Laure Beccuau était l'invitée de RTL.
Laure Beccuau était l'invitée de RTL.
Crédit : RTL
Laure Beccuau invitée RTL ce mercredi 17 novembre
10:28
Laure Beccuau invitée RTL ce mercredi 17 novembre
10:28
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Laure Beccuau est la 70ème procureur de la République de Paris et la première femme à la tête du parquet de Paris. Elle est en poste depuis un mois. À 61 ans, elle a écumé des juridictions à Chalon-sur-Saône, Lille, Versailles, Bobigny, Nîmes, Créteil... En tant que procureure de la République, c'est elle qui engage les poursuites, supervise les enquêtes et décide de la manière dont celle-ci doit se régler. 

Parmi les sujets sur le bureau de la magistrate : la pédocriminalité, le crack à Paris mais aussi les viols réalisés souvent à l'aide de GHB. Le hashtag "BalanceTonBar" a été lancé récemment contre ces établissements où plusieurs personnes ont été victimes de cette drogue du violeur. "Un certain nombre de plaintes ont été reçues au parquet, dévoile Laure Beccuau. Nous avons à l'heure actuelle neuf plaintes (toutes se concentrent dans le quartier Pigalle, ndlr) Nous avons démarré ces enquêtes depuis le 8 novembre, donc c'est vraiment tout récent. Ce que nous sommes en train d'accomplir ce sont toutes les analyses toxicologiques des plaignantes afin de savoir si elles ont été bien victimes de ce que l'on appelle l'administration de substances de façon non consentie. Ce qui fait que les auteurs peuvent encourir des peines tout à fait importantes. "

"Moi, je voudrais profiter de votre question pour vraiment faire de la prévention. Dire aussi à ces jeunes femmes qui fréquentent ces établissements festifs, les bars. Méfiez-vous de ces substances qu'on peut introduire à votre insu dans vos verres", lance-t-elle. Une grande enquête a été lancée. "Pour le moment, elle est confiée aux commissariats de police compétents. Mais il n'est pas exclu que les services de police judiciaire, si le phénomène se développe, soient saisis rapidement", souligne la procureure.

Sa priorité est les violences faites aux personnes. "C'est une des priorités de politique pénale du parquet de Paris, explique Laure Beccuau au micro de RTL. Parmi celles-ci, évidemment, les violences conjugales, dans la suite de tout ce qui a été lancé sur le Grenelle de ces violences conjugales. Un exemple à Paris : 50 téléphones grand danger sont actuellement attribués. Mais il ne faut pas se satisfaire de ce constat. Il faut poursuivre l'attention aux victimes dans le suivi de la procédure pénale pour suivre aussi le traitement des violents conjugaux dans leur éloignement, mais aussi dans leur suivi, afin que la récidive ne se produise pas et poursuivre l'attention aussi vis-à-vis des enfants, témoins et finalement victimes collatérales de ce type de faits. Donc, les enjeux sont importants".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/