1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Avignon : deux hommes tués dans une fusillade, sur fonds de trafic de drogue
2 min de lecture

Avignon : deux hommes tués dans une fusillade, sur fonds de trafic de drogue

À Avignon, dans la nuit du 31 mai, vers minuit, plusieurs tirs d’armes à feu dans le quartier Monclar ont été entendus. Sur place, les forces de l'ordre ont découvert deux hommes morts.

Un commissariat de police (illustration)
Un commissariat de police (illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Céline Morin & AFP

Ce sont des tirs d’armes à feu qui ont conduit la police d’Avignon dans le quartier Montclar. Deux hommes ont été retrouvés morts par balles dans le quartier dans la nuit du 31 mai au 1er juin. Âgés de 20 et 34 ans, ils étaient tous deux connus des services de police. Le procureur Philippe Guémas explique que cela aurait eu lieu "manifestement dans un contexte de guerre des gangs liée au trafic de drogue". 

Sur place, les policiers découvrent tout d’abord un premier homme âgé de 20 ans, connu des services de police pour trafic de stupéfiants. Mortellement blessé, il a été transporté à l’hôpital où il est décédé peu de temps après. Dans une autre rue, ils trouvent le corps sans vie d’un autre homme de 34 ans, lui aussi connu de la police pour trafic de drogue mais aussi pour meurtre. 

Philippe Guémas déclare que si "on ignore le motif de la fusillade qui ressemble à un règlement de comptes lié au trafic de produits stupéfiants", la mort des deux victimes semble être liée puisque les deux hommes ont été trouvés dans le même quartier souligne-t-il. 

Le Vaucluse, un des dix départements les plus pauvres

C’est la police judiciaire qui est en charge de l’enquête. Rappelons que moins d’un mois auparavant, le policier Éric Masson avait été tué en intervention sur un point de deal le 11 mai dernier. Sa mort avait engendré une vive émotion chez les policiers. Quatre jours après, le meurtrier âgé de 19 ans avait été arrêté alors qu’il essayait de fuir vers l’Espagne. 

À lire aussi

Ces dernières années, le trafic de drogue n’a de cesse d’augmenter dans la région du Vaucluse, l’un des dix départements les plus pauvres de France. Le patron de la direction de la zone sud de la police judiciaire, Éric Arella avait d’ailleurs interpellé en début d’année sur le fait que la Police Judiciaire de Montpellier connaissait une forte recrudescence des saisines criminelles, entre autres pour assassinats et règlements de comptes. Et d’ajouter que Nîmes, Montpelier, Perpignan et Avignon étaient les villes les plus touchées. 

Lorsque de son déplacement à Avignon suite à la mort du policier Éric Masson, Gérald Darmanin avait d’ailleurs communiqué que "dans le département, depuis le 1er janvier, c'est 83 interpellations pour trafic de stups, c'est plus de 60 opérations contre les points de deal". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/