1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Aveyron : une mineure aurait été violée durant 17 mois par deux hommes dans un cercle ésotérique
2 min de lecture

Aveyron : une mineure aurait été violée durant 17 mois par deux hommes dans un cercle ésotérique

VU DANS LA PRESSE - Deux hommes ont été placés en détention provisoire après une plainte pour viols aggravés sur mineure de moins de 15 ans, commis dans le cadre d'un cercle ésotérique.

Le logo de la police nationale (illustration).
Le logo de la police nationale (illustration).
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Florise Vaubien

Après la plainte pour viol d'une jeune adolescente, deux hommes âgés de 55 ans et 41 ans ont été interpellés le 24 mars dernier, rapporte La Dépêche. Ils devront répondre pour des faits présumés de viols aggravés sur mineure de moins de 15 ans. Placés en garde à vue au commissariat de Decazeville (Aveyron), ils ont reconnu les faits mais ont assuré qu'il s'agissait de rites religieux

La victime présumée, aujourd'hui âgée de 16 ans, avait déposé plainte le 5 mars dernier pour viol. Elle avait expliqué avoir subi de nombreux abus depuis janvier 2019, pendant 17 mois. Des abus commis par deux hommes : un Aubinois de 55 ans, père de deux filles, et un Tarnais installé depuis quelque temps dans le Bassin. Ces crimes seraient intervenus dans le cadre d'un cercle ésotérique où la cartomancie, apposition de pierres ou pendule, était pratiquée, rapporte une source policière. 

Dans ce cercle, se trouvaient les deux individus et la mère de la victime supposée, qui a nié avoir eu connaissance des viols commis sur sa fille. D'après les investigations, des rapports sexuels à trois, hétérosexuels et homosexuels, se déroulaient pour "créer du fluide et de la puissance" à des fins ésotériques

Des rites sexuels pour éloigner tout envoûtement

L'adolescente aurait séjourné régulièrement chez le quinquagénaire les week-ends et durant les vacances scolaires. Elle aurait été violée à plusieurs reprises par les deux suspects lorsque sa mère était absente du cercle. D'après le mis en cause principal, l'homme de 55 ans, les participants pratiquaient des rites sexuels nécessaires pour soigner la jeune fille et éloigner tout envoûtement

À lire aussi

Présentés vendredi 26 mars au pôle de l'instruction de Montpellier, les deux hommes ont été placés en détention provisoireLes enquêteurs doivent désormais déterminer si d'autres victimes existent. De son côté, la mère de la victime présumée a été placée sous statut de témoin assisté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/