1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentats de janvier 2015 : sur les traces d'Hayat Boumeddiene, la veuve d'Amedy Coulibaly
1 min de lecture

Attentats de janvier 2015 : sur les traces d'Hayat Boumeddiene, la veuve d'Amedy Coulibaly

Hayat Boumeddiene fait partie des 14 personnes jugées au procès des attentats de janvier 2015, mais la veuve d'Amedy Coulibaly est introuvable depuis 5 ans. Les enquêteurs tentent désespérément de retrouver sa trace.

Hayat Boumeddiene, 26 ans, est recherchée après les attentats en France de janvier 2015
Hayat Boumeddiene, 26 ans, est recherchée après les attentats en France de janvier 2015
Crédit : FRENCH POLICE / AFP
Sur les traces d'Hayat Boumeddiene, la veuve d'Amedy Coulibaly
00:01:54
Nicolas Burnens - édité par Valentin Deleforterie

La dernière compagne d'Amedy Coulibaly, preneur d'otages de l'Hyper Cacher, avait fui la France avant les attaques pour trouver refuge en Syrie. L'une des dernières images connues d'elle est une silhouette au visage rond enveloppé d'un voile clair, captée par les caméras de surveillance de l'aéroport d'Istanbul

Le 2 janvier 2015, cinq jours avant les attentats, Hayat Boumeddiene s'apprête à fuir en Syrie, accompagnée d'un ami de son mari. La jeune femme a dans son téléphone le contact d'un passeur, membre de l'Etat islamique qu'RTL avait à l'époque interrogé. 

"Elle était arrivée chez moi dans une maison avec 3 ou 4 autres Français. Elle portait un long niqab, on ne voyait pas ses yeux quand elle passait devant moi. Mes frères l'aimaient bien. Elle est restée 4 ou 5 jours. Mehdi, l'homme qui l'accompagnait, est aujourd'hui mort d'une blessure mal soignée", explique le passeur.

Sous le califat, Hayat Boumeddiene n'a de toute façon pas besoin d'un protecteur. Elle bénéficie d'un statut de privilégiée en tant qu'épouse de martyr. Elle vit dans une maison individuelle, suit des cours d'Arabe et de religion, appelle ses proches pour raconter son quotidien et faire la propagande de l'Etat islamique.

Hayat Boumeddiene se serait échappée d'un camp

À lire aussi

Fin 2015, sa trace est perdue à Rakka. La jeune femme est présumée morte à plusieurs reprises. Mais en octobre 2019, elle est formellement identifiée par une jihadiste de retour de Syrie. La veuve d'Amedy Coulibaly se serait échappée d'un camp de prisonnières. Des propos confirmés par les services de renseignement.

D'après nos informations, la Française serait aujourd'hui remariée et vivrait dans la clandestinité au nord-ouest de la Syrie.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/