1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentats à Paris : Salah Abdeslam ne fait pas partie des 16 interpellés après les opérations à Bruxelles
1 min de lecture

Attentats à Paris : Salah Abdeslam ne fait pas partie des 16 interpellés après les opérations à Bruxelles

Dimanche soir, plusieurs opérations de police ont été menées en Belgique, notamment à Bruxelles dans le quartier de Molenbeek-Saint-Jean.

Une personne a été blessée lors des opérations de police à Bruxelles
Une personne a été blessée lors des opérations de police à Bruxelles
Crédit : BELGA / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

L'ennemi public numéro un court toujours. Dimanche soir, plusieurs opérations de police ont été menées en Belgique face à la menace terroriste prise très au sérieux par les autorités et au cours desquelles, 16 personnes ont été interpellées. Mais Salah Abdeslam "n'a pas été trouvé", a annoncé le parquet de Bruxelles.

La ville est en état d'alerte maximum, toutes les écoles et les métros resteront fermés lundi. Les différentes interventions des autorités le 23 novembre ont été réalisées dans le cadre de l''enquête judiciaire fédérale belge après les attentats de Paris", a expliqué le parquet selon qui, "les unités belges spécialisées en matière de terroristes ont effectué 19 perquisitions" notamment dans les communes de Molenbeek-Saint-Jean, Forest, Anderlecht, Jette, Woluwé-St-Lambert, Schaerbeek mais aussi en dehors de la capitale belge, comme à Charleroi. Lors des perquisitions, les forces de l'ordre affirment ne pas avoir trouvé d'arme. 

L'enquête se poursuit dans relâche

Le parquet fédéral de Bruxelles

Lors d'une perquisition, un véhicule est entré en collision avec les forces de l'ordre en se lançant sur une voiture de police a précisé le parquet qui reste prudent quant aux liens entre le chauffeur, qui a été blessé, et l'action qui était en cours. "L'enquête se poursuit dans relâche. Dans son intérêt, nous ne pouvons dévoiler d'autres détails", a poursuivit le parquet avant de remercier les médias, la presse et les utilisateurs des médias sociaux pour avoir "tenu compte des nécessités de l'action en cours" et garder le silence quant aux opérations. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/