2 min de lecture Témoignage

Attentat du Thalys : "Il avait les yeux complètement vides, noirs", témoigne Chris Norman

DOCUMENT RTL - Tandis que le procès de l'attentat avorté du Thalys s'ouvre ce lundi 16 novembre, Chris Norman, l'un des "héros" de ce 21 août 2015 a témoigné sur RTL.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Attentat du Thalys : "Il avait les yeux complètement vides, noirs", témoigne Chris Norman Crédit Image : Sina Mir / RTL | Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date : La page de l'émission
sina mir presente immersions sur rtl
Sina Mir
édité par Marie Gingault

Ce lundi 16 novembre signe l'ouverture d'un procès très attendu, aux assises de Paris. Celui de l'attentat du Thalys, miraculeusement évité le 21 août 2015 dans un train Amsterdam-Paris. Des soldats américains étaient intervenus pour neutraliser Ayoub El Khazzani, qui venait de sortir des toilettes, muni d'une kalachnikov portée en bandoulière. Le terroriste avait 270 munitions et c'est un carnage qui a très certainement été évité ce jour-là.

L'un des premiers a être intervenu avec les militaires américains s'appelle Chris Norman. Il sera toute à l'heure sur le banc des parties civiles et il a témoigné pour RTL : "Je sens toujours là où je me suis écrasé les côtes en train d'essayer de le maîtriser, je le sens physiquement. Je me souviens du toucher de sa peau, je me souviens toujours de ses yeux. Il avait les yeux complètement vides, noirs. Je me suis demandé ce qu'ils ont fait à ce type", se remémore l'un de ceux que l'on avait renommés "les héros du Thalys". 

"Il avançait avec une kalachnikov, il était barbu, torse-nu et il y a eu un grand 'clic' et rien ne s'est passé. À mon avis, si cette cartouche était partie, une bonne partie de nous serait mort aujourd'hui", souligne Chris Norman avant de préciser : "c'est très clair qu'avec les 9 chargeurs, il était bien préparé, mais le fait que la kalachnikov n'ait pas marché, a fait que Spencer Stone (l'un des soldats américains, ndlr) avait le temps de l'atteindre et d'essayer de commencer à le maîtriser". 

Chris Norman, chez lui.
Chris Norman, chez lui. Crédit : Sina Mir / RTL

Le Britannique exprime "une pensée pour toutes les victimes du Bataclan". En effet, on ne le sait pas à l’époque mais Ayoub El Khazzani est lié à la cellule du 13 novembre qui a organisé les attentats à Paris et Saint-Denis. Aujourd'hui à la retraite, Chris Norman vit tranquillement à la campagne avec son épouse et ses chiens. Il en d’ailleurs surnommé un Thalys et attend toujours, 5 ans après, la nationalité française promise au moment où il a reçu la légion d’honneur des mains de François Hollande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Témoignage Tirs dans un Thalys Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants