1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentat à Strasbourg : la colère "serait une mauvaise réponse", dit le père d'une victime
1 min de lecture

Attentat à Strasbourg : la colère "serait une mauvaise réponse", dit le père d'une victime

INVITÉ RTL - Lors de la fusillade de Strasbourg, Jérémy s'est interposé à l'assaillant. Son père, Paul Raoult, témoigne.

Une fusillade a éclaté dans le centre-ville de Strasbourg, le 11 décembre 2018
Une fusillade a éclaté dans le centre-ville de Strasbourg, le 11 décembre 2018
Crédit : Abdesslam MIRDASS / AFP
Attentat de Strasbourg : être en colère "serait une mauvaise réponse", dit le père d'une victime
07:16
Attentat de Strasbourg : être en colère "serait une mauvaise réponse", dit le père d'une victime
07:16
Leia Hoarau

Mardi 11 décembre, Jérémy Raoult a été touché par une balle de Cherif Chekatt, en plein centre de Strasbourg. Blessé à la carotide, il vient de sortir du coma. Paul Raoult, son père, raconte qu'il a compris que son fils faisait partie des victimes "vers 4h du matin".

En effet, tout au long de la soirée, après la fusillade qui a notamment tué trois personnes, l'inquiétude a été grandissante pour les parents : Jérémy ne répondait plus aux appels et les médias diffusaient des images "où il nous semblait bien reconnaître son djembé".

Les parents de Jérémy ont retrouvé sa trace à l'hôpital où il a été conduit pour être opéré. Et si Jérémy a été blessé c'est parce qu'au risque de sa vie, il s'est interposé à l’assaillant, qui voulait entrer dans un bar, et a ainsi permis d'éviter un carnage.

Face aux blessures que son fils a subi, le père de Jérémy répond par l'apaisement. "Je m'interdis cette colère. Ce serait une mauvaise réponse. Ce serait lui donner raison. (...) Aujourd'hui, je ne veux pas de ça : je veux m'apaiser moi pour pouvoir apaiser les autres".

À lire aussi

Aujourd'hui, Jérémy est sain et sauf, comme le confirme son père : "Il vient de sortir du sommeil artificiel. Il se remet petit à petit : il parle, il écrit, il a même de l'humour. On est très contents pour lui". Au total, selon un dernier bilan, trois personnes ont été tuées, une est en état de mort cérébrale et treize autres ont été blessées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/