1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentat à Strasbourg : Chérif C est un "individu enraciné dans la délinquance"
1 min de lecture

Attentat à Strasbourg : Chérif C est un "individu enraciné dans la délinquance"

INVITÉ RTL - David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police Nationale, s'exprime sur la traque de l'auteur présumé de l'attentat de Strasbourg.

Cherif Chekatt est le principal suspect de l'attentat à Strasbourg du 11 décembre 2018
Cherif Chekatt est le principal suspect de l'attentat à Strasbourg du 11 décembre 2018
Crédit : Handout / FRENCH POLICE / AFP
Attentat à Strasbourg : "Un individu enraciné dans la délinquance" dit David Le Bars
02:45
Attentat à Strasbourg : "Un individu enraciné dans la délinquance" dit David Le Bars
02:45
Bénédicte Tassart & William Vuillez

On connaît son nom et son visage, mais Chérif Chekkat court toujours. Plus de 40 heures après l'attentat de Strasbourg, l'assaillant présumé reste introuvable. Pour David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police Nationale, "rien n'exclut que l'individu ne soit pas encore reclus, caché dans le secteur".

La police a lancé un appel à témoins, pour accélérer la recherche. "Il ne fallait pas négliger l'hypothèse que le suspect puisse être sur un autre endroit du territoire national, ou ait franchi une frontière. Cet appel à témoins permet de ne pas négliger cette piste", explique David Le Bars au micro RTL.

On ne néglige donc aucune piste du côté des policiers, qui soupçonnent Chérif Chekkat. de bénéficier de soutiens. "On a affaire à un individu qui était enraciné dans la délinquance. Il a forcément des relations, des amitiés, peut-être des complicités", explique le secrétaire général du syndicat des commissaires de police, à l'heure où plusieurs proches du fugitif sont toujours entendus par les forces de l'ordre.

Après deux jours de traque, il est impossible de dire combien de temps celle-ci va encore durer. "On n'est pas en mesure de savoir si la blessure qu'il a pu recevoir est une blessure grave ou superficielle. Il faut considérer qu'on a affaire à un individu très dangereux, un assassin. Il faut prendre toutes les mesures de protections et juridiques", conclut-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/