2 min de lecture Décès

Attentat de Nice : Tahar Mejri, père du petit Kylan mort dans l’attaque, est décédé

Bien que les causes de sa mort ne soient pas encore déterminées, la famille de Tahar Mejri affirme que ce dernier avait beaucoup de mal à surmonter sa peine.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot iTunes RSS
>
Tahar Mejri, père du petit Kylan mort dans l'attentat de Nice, est décédé Crédit Image : FETHI BELAID / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Begot édité par Leia Hoarau

Tahar Mejri avait perdu sa femme et son fils de 4 ans dans l'attentat de Nice, fauchés par le camion conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le 14 juillet 2016. Elle, Olfa, était morte devant lui, au sol. Kylan, le petit, était introuvable. Pendant plusieurs jours, Tahar avait sillonné la ville, remué ciel et terre pour retrouver son petit garçon. Il avait lancé un appel dans les médias, sur les réseaux sociaux, avant finalement d'apprendre la terrible nouvelle. À l'époque, son cri de douleur avait ému le monde entier.

Presque trois ans plus tard, l'association "Mémorial des Anges", créée en hommage aux 86 morts de la tragédie de Nice, a annoncé le décès de ce père de famille, à l'âge de 42 ans. "Mourir d'aimer", écrit-elle sur sa page Facebook. Selon Nice Matin, aucun indice ne permet pour le moment d'accréditer la thèse du suicide, hormis l'indicible souffrance dans laquelle il était plongé depuis la perte de sa famille.

La sûreté départementale enquête sur les causes de sa mort, mais quand on lit le témoignage de Rachel, sa nouvelle compagne, on comprend la détresse de ce papa.

À lire aussi
Agnès Buzyn, ministre de la Santé canicule
Canicule : "Il ne peut jamais y avoir zéro mort", affirme Agnès Buzyn

"Il n'allait pas bien, raconte-t-elle dans les colonnes de Nice Matin. "J'ai tout fait, tout pour apaiser ses souffrances mais je n'ai pas réussi. Rien, pas même les médicaments ne lui permettaient de surmonter une telle épreuve. Au début, il se laissait aller, ça a été dur de le relever. Et puis on s'est aimés, mais ces derniers temps, je l'ai senti fatigué. La semaine dernière, il m'a dit : 'Rachel, j'ai fait un rêve. Olfa m'a téléphoné. Elle dit que Kylan pleure son papa, qu'elle ne peut plus le tenir. Qu'il faut que je vienne". Rien qu'en lisant ces mots, on est forcément ému.

Ses proches, eux, s'interrogent : "On parle de Tahar aujourd'hui mais combien de personnes se sont foutues en l'air ou ne vivent plus depuis ces attentats ? Ces gens-là ne sont pas assez suivis", lâche l'un d'entre eux. 

Anne Murris, qui elle a perdu sa fille dans l'attentat de Nice, en appelle à l'État, aux pouvoirs publics. "La prise en charge des victimes montre ses limites face à la souffrance humaine", dit-elle, avant de conclure : "Les dégâts peuvent survenir longtemps, très longtemps après..."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Faits divers Attentat à Nice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797848049
Attentat de Nice : Tahar Mejri, père du petit Kylan mort dans l’attaque, est décédé
Attentat de Nice : Tahar Mejri, père du petit Kylan mort dans l’attaque, est décédé
Bien que les causes de sa mort ne soient pas encore déterminées, la famille de Tahar Mejri affirme que ce dernier avait beaucoup de mal à surmonter sa peine.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/attentat-de-nice-tahar-mejri-pere-du-petit-kylan-mort-dans-l-attaque-est-decede-7797848049
2019-06-14 09:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/51erpURN52WNwhQrRp1nrw/330v220-2/online/image/2019/0614/7797848087_tahar-mejri-en-larmes-le-19-juillet-2016-apres-l-arrivee-sur-le-sol-tunisien-des-cercueils-de-son-fils-et-de-sa-femme-decedes-dans-l-attentat-de-nice.jpg