1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentat à Strasbourg : deux suspects en garde à vue, soupçonnés d'être liés à la fourniture du revolver
1 min de lecture

Attentat à Strasbourg : deux suspects en garde à vue, soupçonnés d'être liés à la fourniture du revolver

Deux hommes ont été interpellés ce lundi 17 décembre dans le cadre de l'information judiciaire ouverte sur l'attentat de Strasbourg.

Strasbourg : les forces de l'ordre très présentes dans la ville après l'attaque du 11 décembre
Strasbourg : les forces de l'ordre très présentes dans la ville après l'attaque du 11 décembre
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Marie Sasin & AFP

Deux personnes ont été placées en garde à vue à ce lundi 17 décembre dans la cadre de l'information judiciaire ouverte sur l'attentat de Strasbourg. Ce sont deux hommes, qui ont été interpellés. Selon une source judiciaire, ils sont "soupçonnés d'être liés à la fourniture de l'arme à feu" à Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat de Strasbourg du 11 décembre qui a fait cinq morts et onze blessés.

Depuis l'attentat, le troisième perpétré cette année, les enquêteurs s'attachent à déterminer si l'assaillant a bénéficié d'éventuelles complicités dans la préparation de son passage à l'acte et d'aide logistique lors de sa fuite. 


Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, notamment pour "assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste", "association de malfaiteurs terroristes criminelle" et "acquisition, détention et cession d'armes de catégorie A ou B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste".

Une future mise en examen pour un troisième

Ce matin même, le parquet de Paris avait annoncé qu'un troisième proche de Cherif Chekatt sera présenté à un juge d'instruction antiterroriste en vue de sa mise en examen. Selon une source proche du dossier, cet homme arrêté jeudi 13 décembre est soupçonné d'avoir joué un rôle dans la fourniture du revolver utilisé par le terroriste présumé.

À lire aussi

Au total, neuf personnes de l'entourage de Cherif Chekatt avaient été placées en garde à vue, dont ses parents et deux de ses frères après l'attentat revendiqué par Daesh. Six  d'entre elles ont été libérées au cours du week-end "en l'absence d'éléments incriminants". Ce dimanche, un millier de personnes se sont rassemblées place Kléber pour rendre hommage aux victimes de l'attaque.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/