1 min de lecture Faits divers

Attaque au couteau dans la Drôme : un troisième Soudanais en garde à vue

Une troisième personne a été placée en garde à vue après l'attaque au couteau perpétrée samedi 4 avril, à Romans-sur-Isère dans la Drôme, qui a fait deux morts et cinq blessés.

Des policiers devant la boucherie de Romans-sur-Isère
Des policiers devant la boucherie de Romans-sur-Isère Crédit : Nérissa Humain / RTL
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Un troisième Soudanais est en garde à vue depuis samedi 4 avril au soir dans l'enquête sur l'attaque au couteau perpétrée le matin par un réfugié soudanais à Romans-sur-Isère (Drôme) qui a fait deux morts, selon le Parquet national antiterroriste (PNAT).

Il s'agit d'"un jeune Soudanais qui résidait dans le même foyer, là où résidait le mis en cause" dans le centre de Romans-sur-Isère, a indiqué le PNAT. Cela porte à trois le nombre d'hommes de nationalité soudanaise en garde à vue : outre Abdallah Ahmed-Osman, l'auteur de l'attaque né en 1987 et réfugié en France depuis juin 2017, il y a un deuxième homme présenté comme "une de ses connaissances", qui a été interpellé "chez (Abdallah Ahmed-Osman) mais ne vivait pas chez lui", selon une source proche de l'enquête.

"C'est en perquisitionnant" le logement du deuxième Soudanais "qu'ils ont interpellé le troisième", a-t-on appris de même source. Le PNAT a ouvert une enquête samedi notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Les premiers éléments de l'enquête sur Abdallah Ahmed-Osman "ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur", de même source. L'auteur de l'attaque a obtenu le statut de réfugié le 29 juin 2017 et un titre de séjour de dix ans en juillet de la même année. Il est inconnu des services de police ou de renseignement français ou européens, toujours de même source.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression Couteau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants