1 min de lecture Faits divers

Ariège : un homme tue son beau-frère par jalousie amoureuse

Un Ariégeois de 27 ans a été mis en examen pour assassinat après avoir tué son beau-frère. Il le soupçonnait d'avoir une liaison avec sa compagne.

Un homme portant des menottes (illustration)
Un homme portant des menottes (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Un homme de 27 ans, originaire de l'Ariège, a été mis en examen pour assassinat après avoir écrasé son beau-frère avec sa voiture. Le suspect soupçonnait la victime d'avoir une liaison avec sa compagne, selon des sources proches de l'enquête.

Les faits ont eu lieu le lundi 13 avril. La victime sortait d'un bureau de Tabac de Lavelanet (Ariège), quand elle a été renversée par le meurtrier présumé en fin d'après-midi. Sans passé judiciaire, le chauffard, électricien et père d'un nourrisson, s'est rendu aussitôt après les faits à la gendarmerie.

La victime et l'agresseur entretenaient une relation amoureuse avec deux sœurs, de nationalité roumaine.

"L'auteur des faits a été mis en examen du chef d'assassinat et placé en détention provisoire (mardi)", a indiqué à l'AFP le procureur de Toulouse Dominique Alzéari. Le chef d'assassinat indique que la préméditation a été retenue dans cette affaire. Ce que conteste l'avocate de l'agresseur.

L'avocate du suspect conteste la préméditation

À lire aussi
La ville de Saran, dans le Loiret. Loiret
Loiret : un adolescent de 17 ans meurt percuté par un bus

"Le geste n'était pas prémédité. C'est une affaire d'adultère. Ce n'est pas une personne violente. Il y a dans cette histoire un point de doute sur la paternité de son enfant", a expliqué l'avocate du suspect, Me Clémence Doumenc. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Ariège Assassinat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants