1 min de lecture Ardennes

Ardennes : des tags racistes découverts sur le chantier d'une mosquée

Une enquête a été ouverte pour "provocation et incitation à la haine raciale" et confiée au commissariat de Charleville-Mézières.

L'entrée de la ville de Charleville-Mézières
L'entrée de la ville de Charleville-Mézières Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Des tags "à caractère raciste" ont été découverts jeudi 24 octobre sur l'enceinte du chantier d'une mosquée en construction à Charleville-Mézière, dans les Ardennes. Dans un communiqué, la préfecture des Ardennes a condamné "avec la plus grande fermeté ces agissements inacceptables".

Le procureur de la République de Charleville-Mézières Laurent de Caigny a précisé qu'une enquête avait été ouverte pour "provocation et incitation à la haine raciale" et confiée au commissariat de la ville. 

"De premières constatations ont été effectuées" par les enquêteurs qui ont trouvé des "dessins et mots inscrits", a-t-il dit, sans donner plus de détails. "L'ensemble des éléments feront l'objet de recoupements pour voir s'il est possible de les rapprocher d'autres faits" commis auparavant dans la ville, a-t-il ajouté. Selon le maire LR de Charleville-Mézières Boris Ravignon, des croix gammées "mal formées" ont notamment été dessinées sur les palissades de ce chantier situé dans le quartier Mohon, au sud-est de la ville.

"J'espère que la justice trouvera les coupables et les condamnera fermement", a déclaré l'édile, exprimant son "dégoût" devant de tels actes. Le chantier avait "déjà été victime" d'inscriptions racistes auparavant mais "jamais avec ce niveau de violence", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ardennes Faits divers Mosquée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants