1 min de lecture Dijon

VIDÉO - Apple Store vandalisé à Dijon : le forcené se dit victime de la marque

En garde à vue, le prévenu qui a saccagé un Apple Store, jeudi 29 septembre, a confié aux policiers ne pas avoir obtenu le remboursement d'un produit défectueux.

>
Apple Store vandalisé à Dijon : le forcené se dit victime de la marque Crédit Image : DON EMMERT / AFP |
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La vidéo a fait le tour du web. Sur des images diffusées sur la plateforme YouTube, les internautes ont pu assister à un saccage en règle d'un Apple Store du centre commercial La Toison d'Or de Dijon (Côte-d'Or). Minutieusement, un jeune homme parcourt les étals cossus du magasin, place les smartphones de la firme à la pomme à plat et les démolit avec une boule de pétanque. Face à des clients médusés, le vandale se justifie, arguant qu'"Apple est une société qui viole les droits des consommateurs". Il sera arrêté par les vigiles quelques instants plus tard après avoir cassé pour 50.000 euros de matériel, selon les premières estimations.

Lors de sa garde à vue, qui a été prolongée vendredi, le trentenaire n'a pas émis le moindre regret, comme le rapporte le magazine L'Express. "Il prétend qu'il est victime d'Apple parce que le magasin n'a pas voulu lui échanger ou lui rembourser un appareil qui ne fonctionnait pas. C'est sa seule explication à sa colère", a expliqué Thierry Bas, procureur adjoint de la République de Dijon. Inconnu des services de police, le jeune homme risque jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amendes. Il fait l'objet d'un examen psychiatrique en vue de déterminer s'il était conscient de son acte. Samedi dans la matinée, la marque américaine n'avait toujours pas porté plainte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dijon Apple Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants