1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alsace : un transfert exceptionnel de 350 détenus
1 min de lecture

Alsace : un transfert exceptionnel de 350 détenus

350 détenus ont été transférés dans la nuit de mardi à mercredi de la prison du centre-ville de Mulhouse vers le centre pénitentiaire de Lutterbach. Il est peu fréquent de pouvoir assister à ce type de transfert.

Les détenus ont été transférés en bus.
Les détenus ont été transférés en bus.
Crédit : Anne Le Haff
Alsace : un transfert exceptionnel de 350 détenus
03:11
Anne Le Henaff - édité par Théo Putavy

Les gyrophares bleus des gendarmes postés tout au long du parcours ont illuminé le ciel alsacien dans la nuit de mardi 9 novembre à mercredi 10 novembre. Les forces de l'ordre avaient pour mission d'encadrer le transfert de 350 détenus de Mulhouse.

Ils ont quitté la vieille prison du centre-ville, insalubre et surpeuplée, pour le centre pénitentiaire flambant neuf de Lutterbach (Haut-Rhin), à 15 minutes à l'ouest. Arrivés par bus, les détenus ont été accueillis par les Eris, les forces d'élite de l'administration pénitentiaire, armées et cagoulées. 

"Les douches en cellule, cela va faciliter le quotidien des détenus et aussi le nôtre, témoigne Romuald, surveillant pénitentiaire, il y a deux terrains synthétiques de football et deux gymnases, on a tout pour faire du bon travail." Mais du côté des détenus, la joie est beaucoup plus tempérée. Patrick, 67 ans, avoue : "il n'y a pas beaucoup de différence. Qu'on soit détenu pour une petite ou grande peine, on reste malheureusement enfermé". 

Le centre pénitencier de Lutterbach est flambant neuf.
Le centre pénitencier de Lutterbach est flambant neuf.
Crédit : Anne Le Haff

Toutefois, il y aura bien des différences dans le bâtiment aux couloirs orange. Hubert Moreau, directeur des services pénitentiaires de la région Grand-Est, pense à la réinsertion dans la société. "Il y a une vie collective qui doit être plus importante. On rompt avec l'isolement. Plus on se rapproche de la sortie, plus on se retrouve dans les conditions identiques à celles qu'on peut trouver dans la société civile", déclare-t-il. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/