1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Allison Mack ("Smallville") : que sait-on de sa secte sexuelle ?
2 min de lecture

Allison Mack ("Smallville") : que sait-on de sa secte sexuelle ?

Lundi 8 avril 2019, l'actrice américaine de la série Smallville a plaidé coupable pour deux chefs d'accusation concernant son implication dans la secte NXIVM.

L'actrice Allison Mack est incriminée par la justice américaine pour avoir été la responsable d'une secte sexuelle
L'actrice Allison Mack est incriminée par la justice américaine pour avoir été la responsable d'une secte sexuelle
Crédit : Jemal Countess / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Cécile
Cécile Antoine-Meyzonnade

Depuis son rôle dans la série adulescente sur les aventures de Superman, Smallville, les apparitions à l'écran d'Allison Mack s'étaient faites discrètes. Fini les plateaux de cinéma, la voici de retour au banc de la justice : l'actrice a plaidé coupable d'extorsion lundi 8 avril devant un juge fédéral de Brooklyn. En cause, son implication dans la secte NXIVM (dire Nexium) dont elle est accusée d'avoir été l'une des responsables.

Mais, que sait-on de cette secte ? À l'origine, un programmeur informatique américain, Keith Raniere et son ancienne nourrice Nancy Salzman fondent en 1998 une organisation appelée "Executive Success Program (ESP). Ils organisent des séminaires et des programmes d'entraînement pour les personnes "concernées par le développement de leurs aptitudes", rapporte le médias Rolling Stones en 2017.

En surface, cette "entreprise" a donc pour mission de "sensibiliser la population, de promouvoir une civilisation humanitaire et éthique et de célébrer l'humain", peut-on lire sur leur site internet. Entre les lignes, les formations organisées - appelées "enquêtes rationnelles" - étaient facturées 25.000 dollars par jour selon le magazine Forbes. Conséquence : les personnes s'endettaient et étaient obligées de venir rembourser les gourous.

Des esclaves sexuelles marquées au fer

D'après le New York Times, les membres féminins étaient alors baptisés "esclaves" et étaient marqués au fer rouge avec les initiales des deux chefs. La version américaine de Vanity Fair montre cette facette plus sombre dans un article intitulé Les héritières et le culte en 2010 : deux femmes, riches héritières qui ont réussi à s'échapper ont déclaré avoir dû débourser près de 150 millions de dollars de leur fortune.

À lire aussi

Depuis l'arrestation le 26 mars 2018 au Mexique de son fondateur, aujourd'hui âgé de 59 ans, un message barre la présentation digne d'un cours de yoga et vient faire de l'ombre au mantra "Construire un monde meilleur" : "C'est avec une profonde tristesse que nous vous informons que nous suspendons tous nos événements NXIVM jusqu'à nouvel ordre." 

En plaidant coupable de deux chefs d'accusations - extorsion et association de malfaiteurs chacun passible de 20 ans de réclusion - Allison Mack échappe ainsi au procès de la secte qui doit s'ouvrir le 29 avril prochain. Elle demeure néanmoins passible d'un maximum de quarante ans de prison. Verdict le 11 septembre 2019.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/