2 min de lecture Justice

Alexandre Benalla saisit la justice pour annuler les enregistrements de Médiapart

VU DANS LA PRESSE - Alexandre Benalla a saisi la justice pour demander le retrait des enregistrements avec Vincent Crase, diffusés par "Médiapart" en janvier 2019. Il invoque des preuves non "loyales".

Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019
Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris Journaliste

Rien ne semble arrêter Alexandre Benalla. L'ancien chargé de mission de l'Élysée a demandé à la justice d'annuler les sept enregistrements où il échange avec Vincent Crase, diffusés par Médiapart et ajoutés au dossier d'instruction, révèle 20 minutes. Mardi 4 février, une réunion va se tenir et la décision de la chambre de l’instruction devrait être mise en délibéré.

Depuis la diffusion de la vidéo du 1er mai 2018, où l'on voit Alexandra Benalla molester des manifestants, l'ex-chargé de mission auprès d'Emmanuel Macron a été mis en examen pour une dizaine de délits. En janvier 2019, Médiapart dévoile sept enregistrements d'Alexandre Benalla échangeant avec Vincent Crase, et dans lesquels on peut entendre Alexandre Benalla se vanter des scandales qu'il provoque :"C’est un truc de dingue (…) Une bonne expérience. Si tu veux, à 26 ans, y’a pas grand monde qui provoque deux commissions d’enquête parlementaires !" En rencontrant Vincent Crase, le 29 juillet 2018, au moment des enregistrements, Alexandre Benalla viole son contrôle judiciaire.

En raison de la protection des sources, Médiapart n'a pas dévoilé l'origine des enregistrements. Un secret bien caché qu'Alexandre Benalla remet aujourd'hui en question. Selon lui, Médiapart pourrait s'être procuré ces enregistrements par la DGSI. Si tel est le cas, la mise sur écoute aurait dû faire l'objet d'une déclaration préalable, comme le souligne 20minutes. Cette déclaration n'ayant pas eu lieu, Alexandre Benalla parle d'une preuve n'étant pas "loyale". L'ex-chargé de mission invoque ici l'article 427 du code de procédure pénale.

Pour Fabrice Arfi, co-responsable des enquêtes à Médiapart, "au-delà des arguties juridiques, cela montre que ces enregistrements sont embarrassants pour lui. Notamment celui sur le contrat russe. C’est une défense de dupes…" Si Alexandre Benalla parvient à faire retirer ces enregistrements du dossier d'instruction, les enquêteurs devront supprimer tous les actes effectués à partir de ces enregistrements. 

À lire aussi
Les quatre affaires dans lesquelles Nordhal Lelandais est mis en examen justice
Nordahl Lelandais : les 5 affaires dans lesquelles il est mis en examen

Selon une source proche du dossier et qui s'est confiée à 20minutes : "La démarche d’Alexandre Benalla est habile, confie une source proche du dossier. Comme il y aura toujours un doute sur l’origine des enregistrements, il s’engouffre dans la brèche juridique pour en demander l’annulation."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Alexandre Benalla Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants