1 min de lecture Faits divers

Agression du blogueur Bassem Braiki : le rappeur Sadek interpellé en Seine-Saint-Denis

Le rappeur Sadek a été interpellé mercredi 12 février à Bagnolet en Seine-Saint-Denis après avoir revendiqué le passage à tabac du blogueur Bassem Braiki.

Bagnolet, en banlieue parisienne
Bagnolet, en banlieue parisienne Crédit : Thibaut Déléaz / RTL.fr
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Après avoir revendiqué l'agression violente du blogueur Bassem Braiki dans la nuit de lundi à mardi 11 février à Vénissieux, en banlieue lyonnaise, le rappeur Sadek a été interpellé ce mercredi 12 février à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). 

C'est à 14h50 qu'a eu lieu son interpellation près d'un débit de boisson. Sadek a expliqué qu'il comptait se rendre aux autorités, selon une source policière. Une information que confirme son avocat, Arié Alimi. "Il était en route pour mon cabinet et on devait ensuite se rendre au commissariat", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il comptait "reconnaître les faits, son erreur, mais aussi les contextualiser". 

Pour rappel, l'agression aurait pour origine des appels, lancés sur les réseaux sociaux, à boycotter un concert de Sadek prévu samedi dernier en banlieue lyonnaise. Le blogueur controversé Bassem Braiki, connu pour ses déclarations homophobes, racistes et misogynes, et le rappeur s'étaient provoqués sur les réseaux sociaux.

Le rappeur en garde à vue

Mardi matin, Sadek avait partagé une photo de lui sur Twitter, la main ensanglantée, avant de publier une vidéo sur Instagram dans laquelle il confirmait avoir "cédé comme un imbécile à la violence, à la haine", tout en se disant prêt à "payer".

À lire aussi
Le parc d'attractions Saint-Paul, dans l'Oise faits divers
Oise : une femme décède dans un accident de manège

Le parquet de Lyon a confié à la Sûreté départementale du Rhône une enquête en flagrance pour "violence aggravées". Selon une source policière, Sadek est "actuellement en garde à vue". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Interpellation Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants