1 min de lecture Enquête

Agression de Jany Le Pen : trois hommes et une femme arrêtés

Trois hommes et une femme soupçonnés d'être les agresseurs de Jany Le Pen, l'épouse de Jean-Marie Le Pen, ont été arrêtés ce jeudi 4 avril dans les Hauts-de-Seine.

Jany Le Pen
Jany Le Pen Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Quatre individus, soupçonnés d'être les auteurs de l'agression subie par l'épouse de Jean-Marie Le Pen en janvier dernier, ont été arrêtés jeudi 4 avril dans les Hauts-de-Seine, selon une information de nos confrères du Parisien

Les suspects, trois hommes âgés de 32, 36 et 42 ans interpellés dans un bar, et une femme de 35 ans, arrêtée sur son lieu de travail, sont connus des services de police pour s'attaquer régulièrement à des personnes âgées dans des quartiers aisés, précise Ouest France

Leur identification est le fruit d'investigations de la brigade de répression du banditisme de Versailles, et de la brigade de recherche et d’intervention

Une agression violente et 2.410 euros dérobés

Jany Le Pen, seconde épouse de Jean-Marie Le Pen, avait subi une violente agression sur un marché de La Celle-Saint-Cloud (Yvelines), le 26 janvier dernier. Après avoir percuté en scooter, puis frappé l'octogénaire au sol pour lui dérober son sac à main, les malfaiteurs avaient effectué un retrait de 2.410 euros avec la carte bleue de leur victime, avant qu'elle n'y fasse opposition. 

À lire aussi
Élodie Kulik procès
Affaire Élodie Kulik : Willy Bardon condamné à 30 ans de prison

Conduite à l’hôpital, la femme de l'ex-président d'honneur du Front National souffrait d'une contusion au coude gauche et de douleurs aux cervicales. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Hauts-de-Seine Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants