1 min de lecture Police

Agression à la prison de Condé : le détenu interpellé, sa compagne tuée

Une intervention du RAID a permis d'interpeller le détenu qui a agressé deux surveillants de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe. Sa compagne est décédée quelques minutes après l'assaut.

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Agression à la prison de Condé : le détenu et sa compagne interpellés Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : Frédéric Veille/RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
fred veille
Frédéric Veille et Quentin Marchal

Le détenu radicalisé qui a agressé deux surveillants de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe ce mardi 5 mars a été interpellé avec sa compagne par le RAID, l'unité d'élite de la police nationale, en fin de journée. Les deux détenus ont été blessés par balles au cours de l'intervention. La femme, probablement enceinte, est décédée des suites de ses blessures.

Lorsque les hommes du RAID ont donné l'assaut, le couple ne s'est pas laissé faire. Selon nos informations, au moins l'un des deux individus portait une ceinture d'explosifs qui s'est avérée factice. Le RAID a fait feu pour les neutraliser.

Plusieurs journalistes de l'AFP avaient entendu une série de détonations aux alentours de 18h40, à l'intérieur de l'unité de vie familiale de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, où il était retranché avec sa femme depuis près de dix heures. Vers 19h30, une détonation plus forte a été entendue avant que le RAID ne sorte avec le détenu, menotté et dont le visage a été caché par un drap de couleur sombre.

À lire aussi
Test de reconnaissance faciale par biométrie en 2005 à la Cité des sciences et de l'Industrie à Paris Angleterre
Londres : il tente d'échapper à la reconnaissance faciale et se fait arrêter

Sur les réseaux sociaux, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a tenu à féliciter les forces de l'ordre dont il salue "le courage, le sang-froid et le professionnalisme". 

Le détenu, qui avait crié "Allah Akbar" au moment d'agresser les surveillants, n'était pas détenu dans le quartier pour radicalisés, ouvert dans cette prison en septembre 2018. "Je crois savoir que c'est un individu qui était fiché", avait de son côté précisé la ministre de la Justice, Nicole Belloubet en ajoutant que le couteau ayant servi à l'agression "aurait pu lui être apporté par sa femme".

Converti à l'Islam en 2010, Michaël Chiolo, 27 ans, purge une peine de réclusion criminelle pour arrestation, enlèvement, séquestration suivie de mort et vol avec arme, et d'un an d'emprisonnement pour apologie publique d'acte de terrorisme. Il est libérable en 2038.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Faits divers Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797127277
Agression à la prison de Condé : le détenu interpellé, sa compagne tuée
Agression à la prison de Condé : le détenu interpellé, sa compagne tuée
Une intervention du RAID a permis d'interpeller le détenu qui a agressé deux surveillants de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe. Sa compagne est décédée quelques minutes après l'assaut.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/agression-a-la-prison-de-conde-le-detenu-et-sa-compagne-interpelles-7797127277
2019-03-05 19:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/t3bJhBAulQW5aNYd9w5aQg/330v220-2/online/image/2019/0305/7797127429_le-detenu-a-ete-interpelle-a.jpg