1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Agen : le tueur présumé du couple abattu devant son domicile arrêté par les gendarmes
1 min de lecture

Agen : le tueur présumé du couple abattu devant son domicile arrêté par les gendarmes

Le principal suspect dans le meurtre d'un couple domicilié à Foulayronnes, dans le Lot-et-Garonne, a été interpellé, quelques heures après la mise en place d'un appel à témoins.

Un gendarme le 4 juillet 2015 (Illustration).
Un gendarme le 4 juillet 2015 (Illustration).
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'homme a été arrêté "sans opposer de résistance". Les forces de l'ordre ont interpellé jeudi matin le suspect dans l'enquête sur le meurtre d'un couple, tué par arme à feu devant son domicile près d'Agen mercredi.

Un appel à témoins avait été diffusé jeudi matin, et une personne a alerté la gendarmerie de la présence de l'homme, qui avait été jugé potentiellement "dangereux et armé"

Il a finalement été arrêté peu après 9h, sur le parking d'un supermarché à Agen. Il se trouvait à l'intérieur d'un véhicule volé la nuit dernière, dans lequel une arme a été retrouvée.

Un homme et une femme, âgés de 42 ans, ont été abattu mercredi matin devant leur domicile de Foulayronnes, près d'Agen, en présence de leurs deux enfants, âgés de 5 et 10 ans, qui sont physiquement indemnes.

Menaces régulières

À lire aussi

Le père de famille gérait une entreprise de BTP à Agen et avait porté plainte contre un ancien salarié, par lequel il se sentait menacé. Selon un de ses anciens collègues, désormais à la retraite, l'homme interpellé est un ouvrier, mais aussi un chasseur, "habitué à avoir un fusil dans les mains".

"Je l'ai rencontré il y a trois ou quatre ans sur un marché, il m'avait raconté qu'il avait de la haine à l'encontre" du père de famille, a-t-il raconté à un correspondant de l'AFP. "Tout est parti d'un accident du travail en 2008, qui ne le concernait pas lui, mais un copain à lui qui a été blessé". "Depuis, il en voulait à la victime et le menaçait régulièrement." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/