1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Théo : "Encore aujourd'hui les policiers me narguent", confie le jeune homme
1 min de lecture

Affaire Théo : "Encore aujourd'hui les policiers me narguent", confie le jeune homme

DOCUMENT RTL - Théo, gravement blessé lors d'une interpellation à Aulnay-sous-Bois par des policiers, se confie cinq mois après les faits.

Manifestation à Aulnay-sous-Bois après les violences subies par Théo
Manifestation à Aulnay-sous-Bois après les violences subies par Théo
Crédit : Sipa
Affaire Théo : "Encore aujourd'hui les policiers me narguent", confie le jeune homme
15:42
L'Homme du jour du 27 juin 2017
12:33
Affaire Théo : "Encore aujourd'hui les policiers me narguent", confie le jeune homme
01:02
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Que s'est-il passé ce 2 février 2017 à Aulnay-sous-Bois ? Plusieurs mois après les faits, les zones d'ombre persistent dans cette affaire. Le jeune Théo, 22 ans, avait été la cible de violences policières lors d'une interpellation musclée dans la Citée des 3.000. Ce dernier, gravement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale, a dû être opéré d'urgence.

Quatre policiers ont été mis en examen dans ce feuilleton judiciaire dorénavant appelée "affaire Théo". L'auteur du coup de matraque avait été mis en examen pour viol alors que les trois autres collègues pour violences volontaires en réunion. Cinq mois après les faits, Théo se confie au micro de RTL : "Je ne connaissais pas les policiers personnellement mais de réputation. Ils sont réputés pour frapper les gens au parc et les laisser là dans un état critique".

Une situation toujours d'actualité selon le jeune homme malgré les nombreuses manifestations organisées dans les semaines suivant cette interpellation. "Nous, à Aulnay, on a l'habitude de voir beaucoup de policiers qui nous narguent. Ils me narguent aussi. Là où je suis, ils vont freiner, ils vont rigoler sur moi, ils vont montrer leur matraque", déplore-t-il. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/