1 min de lecture Justice

Affaire Patrice Alègre : le tueur en série devrait demander une libération conditionnelle

VU DANS LA PRESSE - Le tueur en série avait été condamné à perpétuité en 2002 pour cinq meurtres et six viols. Sa période de sûreté arrive à échéance ce 6 septembre, date à laquelle il pourra demander sa libération conditionnelle, qui a peu de chance d'aboutir.

Patrice Alègre lors de son procès devant les Assises de Haute-Garonne en 2002
Patrice Alègre lors de son procès devant les Assises de Haute-Garonne en 2002 Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Petit Biscuit

Patrice Alègre sortira-t-il de sa cellule ? Après cinq meurtres et de viols ainsi qu'un viol suivi d'une tentative de meurtre, le tueur en série de 51 ans a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité le 21 février 2002. Il a obtenu des non-lieu dans quatre autres dossiers de crimes non élucidés, en juillet 2008.

La période de sûreté, qui empêche toute demande de libération conditionnelle, avait été fixée à 22 ans. Elle arrive à échéance ce 6 septembre, selon les informations du Figaro. En effet, Patrice Alègre a été arrêté le 5 septembre 1997.

C'est Me Patrice Alfort, son avocat de 1997 à 2003, qui a été chargé de déposer la requête devant le tribunal d'application des peines. Le tueur l'avait congédié après son procès en 2002 au profit de Gilbert Collard. Au cours de ce procès, qui a glacé le sang de nombreux Français, plusieurs personnalités avaient été accusées à tort.

La requête a peu de chance d'aboutir

"C’est le droit de Patrice Alègre de déposer une demande de conditionnelle, explique l’avocat. Et c’est mon rôle de l’assister", explique Me Alfort au Figaro. Cependant, la requête a peu de chance d'aboutir : les experts psychiatriques qui avaient examiné l'auteur des faits atroces avaient signalé une dangerosité élevée alertant sur une potentielle récidive.

À lire aussi
La ville de Marseille (illustration) crime
L'affaire du "sarcophage" : le meurtre effroyable Stéphanie Jusac à Marseille

Remettre en liberté un individu qui a massacré plusieurs jeunes femmes animé par des pulsions psychopathes serait certainement perçu comme indigne par les familles des victimes, et à contre courant de l'actualité, alors que s'ouvre mardi 3 septembre un Grenelle contre les violences faites aux femmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants